Les éleveurs européens se dotent de deux comités importants

Autres informations / 10.05.2009

Les éleveurs européens se dotent de deux comités importants

L’E.F.T.B.A. (Association des

éleveurs de pur-sang européens) s’est tenue dimanche matin à l’hôtel Concorde

Lafayette, sous la présidence de Joe Hernon.

Ce dernier et Bernard Ferrand

sont revenus avec nous sur les principaux points de l’assemblée à laquelle

participaient vingt-sept délégués.

Après une première partie

consacrée à l’approbation des comptes, l’E.F.T.B.A. a rendu hommage à Patrice

Renaudin, “semi-retraité” du Syndicat des éleveurs. Puis il a été décidé de

réajuster la cotisation des Associations membres de 10%. Celle-ci n’avait pas

évolué depuis de nombreuses années.

L’Assemblée s’est réjouie des

bons résultats obtenus à Bruxelles suite à l’intense action de lobbying dans

laquelle les éleveurs ont été au premier plan, notamment Joe Hernon et Bernard

Ferrand. Le principe “Les gens qui permettent au spectacle d’exister doivent

être rémunérés” doit servir de modèle et être étendu en Europe.

 

Deux décisions importantes

ont été prises.

La première doit permettre de

faire face à l’augmentation du nombre de membres et aux décisions de plus en

plus nombreuses et cruciales à prendre : il a été décidé la création d’un Comité

exécutif composé du président, des deux vice-présidents et du trésorier ainsi

que de la Présidente d’Honneur, la Princesse Zahra Aga Khan.

La seconde est, dans le même

esprit, la création d’un Comité vétérinaire européen consultatif. Celui-ci va

traiter spécifiquement des dossiers allant de Bruxelles vers l’E.F.T.B.A., afin

de conseiller le président et le Comité de l’E.F.T.B.A. sur les réponses et

décisions concernant ces dossiers. Tim Richardson a été porté à sa tête, aussi

bien pour son expérience que pour sa qualité professionnelle : il est en effet

un socioprofessionnel et non un vétérinaire, et aidera ainsi les vétérinaires

membres du Comité de son regard particulier. Les vétérinaires membres du Comité

sont les Dr Roland de Voltz (France), Richard Greenwood (Angleterre), Kenneth

Strickland (Irlande) et Hans-Peter Maier (Suisse).

Divers points techniques

étaient aussi à l’ordre du jour sur lesquels nous aurons l’occasion de revenir.

 

Enfin, il a été décidé de

lancer une grande étude européenne sur les apports de la filière courses à

l’économie de tous les pays. Ce sera une source intéressante en vue d’actions

de lobbying. A titre de comparaison, les autorités hippiques australiennes ont

mesuré l’impact du Melbourne Cup sur l’Etat de Victoria : 750M$. Voilà qui

donne du poids pour aller discuter avec les élus !