L’espagne présente au rendez-vous… et bien représentée !

Autres informations / 07.05.2009

L’espagne présente au rendez-vous… et bien représentée !

Depuis 1965, en

approfondissant nos recherches, nous ne retrouvons aucune trace d’un entraîneur

espagnol au départ de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Ce dimanche sera

donc une grande première pour l’entraînement espagnol grâce à la participation

du pensionnaire de Yan Durepaire, Diableside (Diableneyev). Certes, il est

français, mais il s’est installé à Madrid et pour la première fois de sa jeune

carrière, il participera à un Gr1, pas n’importe lequel et avec une belle

chance d’être à l’arrivée. Troisième à deux longueurs de Le Havre (Noverre) et

de Naaqoos (Oasis Dream) dans le Prix Djebel (L), Diableside possède une ligne

séduisante. Meilleur 2ans entraîné en Espagne, alors qu’il n’y a paradoxalement

jamais couru, Diableside tentera de répéter sa dernière valeur. A deux jours du

grand rendezvous, Yan Durepaire nous a parlé de son poulain.

 

Jour de Galop. Quand avezvous

décidé de le courir dans la Poule d’Essai des Poulains ?

Yan Durepaire La

participation de Diableside dans le Prix Djebel avait pour but d’étalonner sa

valeur par rapport à Naaqoos. S’il terminait près du meilleur poulain de 2ans

français en 2008, alors nous

pouvions courir la Poule d’Essai des Poulains (Gr1). Sa course a été très

plaisante, d’autant plus que ce n’est pas un poulain pour la ligne droite et

qu’il sera plus à l’aise sur 1.600/1.800m à l’avenir. Cette rentrée lui a fait

le plus grand bien. Il est devenu plus gérable le matin. Le poulain est en très

bonne forme et il a encore une marge de progression.

 

A chaque fois que nous

l’avons vu évoluer en course, il paraissait peu maniable, tordant toujours un

peu la tête… A-t-il changé sur ce point ?

Il avait une dent de loup

[dent résiduelle située en avant de la première molaire de la mâchoire

supérieure, juste après la barre, ndlr] qui le gênait au contact du mors et

accentuait de ce fait sa tendance à pencher. Il a gardé cette mauvaise habitude

bien que nous l’ayons soigné, mais il le fait beaucoup moins.

 

Êtes-vous confiant ?

Dimanche, son numéro de corde

sera déterminant mais tout peut arriver. La course est ouverte.

Personnellement, ce sera ma première expérience dans un Gr1 et je vais vivre

cela comme un apprenti qui monte son premier Groupe ! C’est une expérience dont

on va tirer des enseignements.

 

Diableside est-il arrivé en

France ?

Il stationne en ce moment

chez Rodolphe Collet [qui avait sellé Stoneside (Marchand de Sable) à la

deuxième place du Prix Jean Prat (Gr1) pour les mêmes couleurs]. Il sera monté

par Jean-Bernard Eyquem, qui est lié par contrat à Monsieur Forde. Ses

statistiques sont d’ailleurs excellentes dans les Poules [une victoire et une

deuxième place en deux participations].