Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Rubi ball remporte le "ferdinand dufaure

Autres informations / 25.05.2009

Rubi ball remporte le "ferdinand dufaure

Le représentant de la famille Papot, Rubi Ball, leur a offert leur premier Gr1. Xavier et Arnaud

Papot, les fils, présents sur lhippodrome, ont savouré cette toute première fois avant de fêter la belle quatrième place de

Berryville dans le Gras Savoye Grand Steeple-Chase

de Paris.

Gras Savoye Cinéma Prix

Ferdinand Dufaure

RUBI BALL RESTE LE NUMÉRO 1

Rubi Ball (Network) est bien

le leader de sa génération sur le steeple-chase. Ce dimanche, il l’a réaffirmé

de la plus belle des manières en remportant de bout en bout le Prix Ferdinand Dufaure

(Gr1) et en contenant l’attaque d’un méritant Long Run (Cadoudal), battu d’une

demi-longueur. « Rubi Ball court très bien, nous a déclaré Jacques Ortet,

entraîneur du représentant de la casaque Papot. J’avais dit à Christophe Pieux

de faire parler la classe, ce qu’il a fait. Lors de sa dernière course, il

n’aurait pas dû faire les fautes qu’il a faites. De plus, il avait eu des

ennuis de santé. Là, il avait progressé. Il aime bien aller devant et dominer.

Ce dimanche, il a beaucoup flotté, ce qui prouve qu’il est encore perfectible.

Rubi Ball a vraiment beaucoup de qualités. » Avec ses peaux de mouton fétiches,

le partenaire de Christophe Pieux a toujours été sûr de lui dans une course qui

s’est jouée par élimination. Le parcours et surtout la chaleur écrasante y sont

pour beaucoup. Mais Rubi Ball n’en a que faire et montre un courage remarquable

pour résister à Long Run. Après un hiver palois où il aurait dû rester invaincu

en quatre courses sur le steeple, Rubi Ball avait séduit dans le Prix Duc d’Anjou

(Gr3), s’installant au sommet de sa promotion. Sa troisième place dans le Prix

Jean Stern (Gr2) comportait des excuses, comme l’a signifié son mentor. Dès

lors, il n’y a rien d’étonnant à voir Rubi Ball remporter ce Gr1. « Je n’ai pas

pu m’en servir pour finir, nous a confié Christophe Pieux. Il a sans cesse

voulu m’échapper à gauche. Je pensais d’ailleurs être battu à cause

de cela. Mais c’est un cheval

très courageux. Je pouvais gagner plus facilement que ça. » Avec son “petit

crack”, comme il le surnomme, le pilote aux quinze Cravaches d’or remportait

son sixième Prix Ferdinand Dufaure, une demi-heure avant de gagner son

troisième Gras Savoye Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) avec Remember Rose

(Insatiable). Un score à la hauteur de son palmarès.