Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Sea the stars fait briller l’étoile d’urban sea

Autres informations / 03.05.2009

Sea the stars fait briller l’étoile d’urban sea

Avec la victoire de Sea The

Stars (Cape Cross) dans les 2000 Guinées, c’est à la naissance d’un grand miler

à laquelle nous avons assisté. Son succès est logique et ne souffre d’aucune

réserve. En dominant le favori Delegator (Dansili), il a confirmé les grands

moyens esquissés à 2ans. En prime, il a encore apporté un honneur de plus à sa

mère, la fabuleuse Urban Sea (Miswaki), disparue il y a quelques semaines.

 

Le 2 mars 2009, Urban Sea

(Miswaki) s’en est allée, lors du poulinage de son dernier produit (par

Invincible Spirit). Mais Urban Sea est une généreuse, sa production en a déjà

maintes fois attesté. Deux mois après la disparition de sa mère, Sea the Stars

(Cape Cross), qui défend la casaque d’un membre de la famille Tsui, comme sa

mère, lui a rendu le plus bel hommage possible en gagnant les 2.000 Guinées

(Gr1) de Newmarket. Il a réalisé cette performance en cheval de grande classe

et devient ainsi le quatrième gagnant de Gr1 de sa mère après l’inoubliable

Galileo (Sadler’s Wells), Black Sam Bellamy (Sadler’s Wells) et My Typhoon

(Giant’s Causeway). Sans omettre les autres très bons performers telle Melikah

(Lammtarra), deuxième des Oaks d’Irlande (Gr1). La formidable lignée de la

gagnante de l’Arc de Triomphe (Gr1) 1993 n’est donc pas prête de s’éteindre.

 

Une lutte de titans

Sea the Stars et son dauphin,

Delegator (Dansili), ont connu des parcours diamétralement opposés dans ces

2000 Guinées. Le premier nommé s’élançait côté corde, de la stalle 1 et s’est

montré assez allant dans la première partie du parcours. Le favori Delegator

s’élançait à l’extérieur, de la stalle 15. Chacun attendait son heure et, à

400m du poteau, tels des aimants, ils sont rapprochés, au centre, et la lutte

s’est engagée. A trois d’abord, avec Evasive (Elusive Quality) mais ce dernier

s’est peu à peu éteint, laissant les deux champions s’expliquer. Tenace, Sea

the Stars a tenu en respect son rival jusqu’au bout, ne lui concédant jamais

l’avantage. Delegator est vraiment tombé sur un "roc".

 

John Oxx ne voulaient pas

manquer l’occasion Peut être un brin revanchard, ou plutôt moqueur (l’humour

anglais restera toujours une grande inconnue pour les continentaux que nous

sommes), John Oxx, entraîneur du lauréat, déclarait à la presse britannique : «

Tout le monde l’avait classé dans la catégorie des chevaux de Derby, sous

prétexte qu’il est le demi-frère de Galileo. Mais Sea the Stars est par Cape Cross,

et il nous avait montré beaucoup de vitesse. Vous comprenez pourquoi nous ne

voulions pas manquer le rendez-vous des Guinées. C’est un cheval terrible et il

a eu un très bon parcours et a placé une très belle accélération. »

 

Les britanniques croient désormais

au successeur de Galileo

Dans ces 2.000 Guinées, Sea

the Stars s’élançait au betting aux environs de 10-1. Le retard dans sa

préparation, en raison de minimes soucis de santé, étant certainement à

l’origine de cette cote quelque peu surévaluée. Mais il pouvait regarder ses

adversaires droit dans les yeux sur la foi de sa victoire, à 2ans, dans les

Juddmonte Beresford Stakes (Gr2). Désormais, sa victoire de samedi lui offre un

nouveau statut. Il se trouve maintenant dans la peau du favori du Derby d’Epsom

(Gr1 – 5 juin), sa cote étant réajustée aux alentours de 5-2. Les britanniques

estiment

 

donc que Sea the Stars peut,

huit ans après son frère, Galileo, remporter le plus vieux Derby au monde.

Historiquement, ce doublé reste un graal absolu dont les deux derniers

détenteurs sont Nashwan, en 1989, et Nijinski, en 1970. Des chevaux de légende.

 

Une première pour John Oxx

Cela peut paraître

surprenant, mais John Oxx remporte grâce à Sea the Stars les 2.000 Guinées pour

la première fois. Pour Mick Kinane, jockey lauréat, le goût de la victoire dans

ce Classique était déjà connu. C’est en effet la quatrième fois qu’il le

remporte, après Tirol (1990), Entrepreneur (1997) et King of Kings (1998).

Toujours au niveau des records, Sea the Stars l’emporte en 1’35’’88, ce qui

correspond au deuxième meilleur temps des dix dernières années. Il approche de

moins d’une seconde le record global de l’épreuve détenu par Mister Baileys, en

1994, en 1’’35’’08.

 

Delegator, très bon deuxième

Sur la foi de sa victoire dans

les Craven Stakes (Gr3), Delegator avait été parachuté au rang de favoris de

ces Guinées. Il a fort bien tenu son rôle, se classant très bon deuxième. Après

la course, son entraîneur, Brian Meehan, expliquait à la presse britannique : «

Je pense que le terrain était un peu trop léger pour lui. Mais il s’est très

bien comporté tout de même. Pour le moment, il est encore trop tôt pour décider

de la suite de son programme. »

 

Gam Amhras prend la direction

du Derby

Présenté par Jim Bolger, Gam

Amhras (Galileo) s’est montré très tenace (ce qui est un peu la marque de

fabrique des chevaux de la maison) pour conserver la troisième place.

Désormais, il devrait être revu dans le Derby d’Epsom, comme le laissait

sous-entendre son mentor :

« Kevin Manning estime qu’il

sera mieux sur plus loin. Ici, ce n’était qu’une préparatoire au Derby pour

lui... » Deuxième l’an dernier de cette épreuve avec New Approach (Galileo),

Jim Bolger espère donc tenir là son successeur.