Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Un breeze-up bonus attractif

Autres informations / 07.05.2009

Un breeze-up bonus attractif

Jour de Galop. – Les Français

ont découvert de loin l’existence nouvelle d’un Breeze-up Bonus dont

bénéficient 112 sujets présentés samedi, soit 75% du catalogue. Pouvez-vous

retracer la genèse de cette prime juteuse ?

Eric Hoyeau. – L’initiative

revient aux principaux "vendeurs-pinhookers" qui participent aux

Breeze-up européennes. Il a été établi le principe d’un système de primebonus

destiné aux acheteurs de poulains issus des principales ventes de 2ans en

Europe. Le montage de cette opération a été exemplaire en terme de volonté

collective et de leadership. En effet, la décision a été prise lors d’une

assemblée réunissant 80 vendeurs et les agences de ventes, en plein cœur de

l’Irlande au mois de janvier, se soldant par un vote positif à la quasi

unanimité.

 

Quels sont les objectifs ?

Promouvoir les ventes de 2ans

et apporter un retour sur investissement supplémentaire en octroyant une prime

de 10.000£ aux 40 premiers vainqueurs de maiden, et de 5.000£ aux 20 premiers

vainqueurs de courses inférieures comme les réclamers, issus des Breeze-up

européennes.

 

Comment est financée cette

initiative généreuse et attirante ?

Par la constitution d’un

fonds géré par Weatherbys à hauteur de 500 £ par lot inscrit payé par le

vendeur aux ventes suivantes, énoncées par ordre chronologique du calendrier

2009 : Goffs Kempton, Doncaster, Tattersalls Craven,

 

Tattersalls Guineas, Arqana

Saint Cloud, Goffs Dundalk, Gorresbridge. Il faut noter que les agences de

ventes Goffs, DBS, Tattersalls, Gorresbridge et Arqana ont donné leur accord

pour abonder à hauteur de 150 £ par lot qualifié par leur vendeur.

 

Il s’agit d’un effort

important des vendeurs et des agences…

Effectivement. Une grande

majorité des vendeurs irlandais et anglais se sont engagés à suivre

l’initiative début février, permettant de réunir un fond de 500.000£. Bien que

le système français d’allocation ne réponde pas aux mêmes priorités, et bien

que les vendeurs supportant cette initiative ne constituent pas la totalité de

notre population de vendeurs à Arqana, il était inimaginable que la vente de

Saint-Cloud puisse être isolée et en dehors du circuit. Aussi, Arqana a

encouragé les vendeurs français à suivre cette démarche positive, et ils l’ont

très bien compris.

Car il faut rappeler qu’un

vainqueur de course B parisienne dotée de 17 000 € au gagnant verrait son

allocation portée à 17 000 € + 10 000 £, soit environ 28 000€, et même audelà

de 40 000€ si le poulain est qualifié pour les primes françaises, ce qui

représente un pactole attractif pour une victoire dans un maiden !

C’est pour cela qu’une

importante promotion des agences, aidées par l’I.T.M. et le B.B.M., accompagne

ce nouveau dispositif qui est de nature à décider les acheteurs potentiels à

notre vente de samedi.

Dans notre prochaine édition,

retrouvez la suite de cette interview d’Eric Hoyeau.