Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Un derby sans idôles

Autres informations / 09.05.2009

Un derby sans idôles

ROME (ITALIE), samedi 9 mai

Le 126e Derby Italiano (Gr2) se disputera ce samedi sur l’hippodrome

de Capannelle, à Rome. Vingt-deux poulains seront au départ de ce “classique”

qui a été rétrogradé cette année au rang de Gr2, pour cause de rating insuffi sant.

En écho à cette sanction, aucun cheval ne fait figure de grand favori.

Néanmoins, il faudra bien que de vrais lea ders de la génération classique

émergent et surtout confir ment durant la saison, pour que le Derby puisse

espérer retrouver son statut de Gr1.

Une ligne émerge

A la lecture des performances des concurrents, une ligne

semble être prépondérante. Il s’agit de celle qui s’est mise en lumière dans le

Premio Emanuele Filiberto (L), couru sur 2.000m. Entraîné par Vittorio Caruso,

Abaton (Dansili) s’imposait de plus de six longueurs avec style, sur un

ter-rain lourd. Il compte trois victoires et deux premiers acces-sits en cinq

sorties, acquis sur différents types de sols. Toutes ses courses ont eu lieu à

Milan. Dans cette Listed, il dominait Blue Black Jack (Sakhee) deuxième, qui

sera la monte d’Olivier Peslier. Poulain de qualité, confié à un homme qui sait

donner d’excellents parcours, lors des grands évènements, il peut prendre sa

revanche sur Abaton, d’autant que le terrain lourd du 18 avril, date du Premio

Emanuele Filiberto, a dû aider à creuser l’écart séparant le vainqueur de Blue

Black Jack. Falcharge (Falbrav) était quatrième devant Seminole Shield

(Philomatheia) et Ramitelli (Dr Devious), qui portera des œillères pour la

première fois. Ces trois poulains auront peu d’espoirs de revanche.

Les Premio Parioli et Botticelli, les autres points d’appui

Le Premio Parioli (Gr3), version italienne des Guinées,

apporte sa pierre à l’édifice du Derby. Sur le mile de Rome, Sottone

(Observatory) concluait deuxième. Entraîné par Bruno Grizetti, il a débuté sa

saison sur 1.200m et les 2.200m peuvent être le bout du monde pour lui. Autre

course intéressante pour l’étude de ce Derby, le Premio Botticelli, Listed

disputée à Rome sur un parcours de 2.100m. Dead-heat pour le succès, Renowing

(Halling) est invaincu et il est la meilleure chance de Bruno Grizetti, qui l’a

confié à Dario Vargiu. Il monte en progression pour le Derby, mais il aura la

stalle 21 sur 22 partants. Ses dauphins ne semblent pas avoir sa pointure.

Le cas Jakkalberry

Frère d’Awelmarduk (Almutawakel), vainqueur du Derby

Italiano (Gr1) en 2007, Jakkalberry (Storming Home) est lui aussi un bon

poulain. Il n’a jamais connu la défaite en deux sorties. Mais le protégé d’Endo

Botti a remporté une course à conditions de quatre longueurs devant Ramitelli

(Dr Devious). Ce dernier vient de conclure neuvième du Premio Emanuele

Filiberto. Dis-moi qui tu bas, je te dirai qui tu es, dit le proverbe. Et si

l’on suit ce dicton, Jakkalbery paraît alors inférieur en théorie à Abaton.

Un seul étranger et quatre pilotes français

Le Derby transalpin n’a pas suscité un enthousiasme

débordant de la part des entraîneurs étrangers. Sur les vingt-deux poulains

engagés, seul Mastery (Sulamani) ne défendra pas l’entraînement italien,

dépendant des effectifs de Saeed bin Suroor. Quatrième des Kentucky Derby

Challenge Stakes à Kempton, sa valeur est bien difficile à situer. Côté

français, on pourra compter sur quatre pilotes. Outre Olivier Peslier,

Christophe Soumillon (Apprimus), Christophe Lemaire (Acero) et Thierry Thulliez

(Desert Cry) seront à Capannelle.