Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Un jumelé familial et talentueux

Autres informations / 25.05.2009

Un jumelé familial et talentueux

Gras Savoye Prix Stanley

Le jumelé du Gras Savoye Prix

Stanley (L) a été formé par deux très bons poulains, dont on devrait reparler.

Il s’agit de Temple Lord (Califet), le gagnant, entraîné par Guy Cherel, et de

Si Tu Viens (Martaline), deuxième, placé sous la responsabilité de sa compagne

Isabelle Pacault. En position d’attente, Temple Lord s’est rapproché au milieu

de la ligne d’en face. Dans le tournant final, rien ne pouvait lui arriver.

Solidement installé en tête, il prenait quelques longueurs au reste du peloton,

dont Si Tu Viens qui menait la chasse. Sur le plat, il est reparti allègrement

vers le poteau qu’il a passé huit longueurs devant Si Tu Viens, lequel semble

avoir encore de la marge. « C’est un très bon poulain, nous a déclaré Guy

Cherel. Il fallait “qu’il ne lui arrive rien” durant le parcours. Son père,

Califet (Freedom Cry,) était un champion avec lequel j’ai commis quelques

erreurs et je n’ai pas peur de le dire. » Quatrième du Prix de l’Arc de

Triomphe (Gr1) en 2002, Califet est en passe de devenir un excellent

reproducteur d’obstacle à l’instar de Khalkevi (Kahyasi) ou encore de Polish

Summer (Polish Precedent). Un étalon pour lequel « il reste quelques saillies

disponibles », lance Benoît Gabeur au pied du podium. Califet compte trois

gagnants dont la prometteuse Sway, invaincue. Sa première production à 3ans et

Temple Lord est évidemment son meilleur produit puisqu’il compte deux victoires

sur les obstacles en trois sorties ainsi que deux places de Listed en plat et

une de Gr3. Avec le pensionnaire de Guy Cherel, Vincent Barrett, l’un des

représentants de ML Bloodstock Ltd, peut rêver. Il est ainsi récompensé de son

choix, lui qui élève exclusivement en France alors qu’il est irlandais.

 

La ligne du Prix Champaubert

se répète

Frère de J’Y Vole

(Mansonnien), lauréate de Gr1 sur le steeple anglais, et de Jeanquiri

(Mansonnien), gagnant de Listed sur les balais, Si Tu Viens fait honneur à ses

origines. Il n’a jamais déçu. « Il va y avoir des coups de pied dans le lit ce

soir, a déclaré Isabelle Pacault. Je suis mauvaise perdante, mais le cheval de

Guy, c’est vraiment la classe ! Tous les deux d’ailleurs, car le mien est

extraordinaire. Et un jour, je battrai Temple Lord, sur le poteau, et nous

boirons le champagne ! » Saint Macaire (Saint des Saints) a fini courageusement

pour obtenir la troisième place. « Il est battu par des chevaux un peu

meilleurs que lui pour le moment, nous a déclaré Guillaume Macaire, mentor du

poulain de la famille Papot. Mais nous sommes contents de son comportement, car

il avait un peu de “gaz” dans le dernier tournant et il a bien prolongé son

effort jusqu’au bout. » Au final, le trio de la ligne du Prix Champaubert s’est

répété dans le même ordre. Ce qui confirme une chose : la hiérarchie des

poulains de 3ans est solide et hormis Kotkidy (Anabaa Blue), gagnant du Prix

Wild Monarch (L), il ne manquait personne. On regrettera en revanche que la ? JDG

Jumping Star ? Garry Flight (Ballingarry) ait été arrêtée en

face. Il mérite d’être revu. À l’issue de ce Prix Stanley, on voit mal comment

les lignes pourraient être bouleversées à l’occasion du Prix Aguado (L), le

gros morceau du printemps pour ces poulains.