Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Une breeze-up satisfaisante avec darley en soutien aussi efficace que discret

Autres informations / 03.05.2009

Une breeze-up satisfaisante avec darley en soutien aussi efficace que discret

Dans l'ensemble, Tattersalls

et son boss, Ed Mahony, étaient satisfaits de la Breeze-up des Guinées qui

faisait suite à celle des Craven qui s'était déroulée sur 2 jours, il y a deux

semaines. Les chiffres de vendredi ont été voisins de ceux des Craven Sales, ce

qui confirme le soulagement de tous : il n'y a pas de crise spécifique du

marché du pursang à Newmarket.

 

Avec raison, le Président de

Tattersall insistait sur le fait que le vente de 2008 avait été

spectaculairement bonne, et que les chiffres obtenus cette année étaient en

tous points supérieurs à ceux de 2007, ce qui est rassurant pour l'élevage

anglo-saxon. En effet, on peut constater que le prix moyen est de 38.000

Guinées en 2009, contre 47.000 Gns en 2008, à comparer aussi aux 28.000 Gns de

2007. Cette évolution de la moyenne démontre la très bonne tenue de cette vente

qui dépasse de loin celle de 2007, tout en marquant évidemment un recul de 20%

par rapport aux résultats de 2008.

 

Tout s'est donc plutôt passé

si ce n'est qu’il faut noter que de nombreux sujets ont été achetés par des

agents soucieux de ne pas révéler le nom de leur mandataire. En réalité, à

l'instar de ce qui s'était passé pour les Craven Sales, quelques courtiers ont,

de toute évidence, agit pour le compte de Darley (Cheik Mohamed al Maktoum).

C'est ainsi que parmi les cinq lots les plus chers de la vente, trois ont été

acquis par Richard O'Gorman qui a l'habitude de servir de "paravent"

pour des achats discrets de Darley, et il y a tout lieu de penser qu'il a fait

de même en ces circonstances. C'est pourquoi, nous ne serons pas étonnés de

retrouver le #27, une superbe pouliche de Oasis Dream vendue pour 140.000 Gns,

le #29, un poulain puissant de Langfuhr vendu pour 130.000 Gns, et le #116, une

splendide pouliche de Shamardal qui a fait 125.000 Gns, bientôt sous des

couleurs aux parfums de Dubaï.

 

Il n'y a rien d'étonnant à ce

constat car il est patent que l'ensemble des ventes de tattersalls, yearlings

et 2ans montés, ont toujours été soutenus par le Cheik qui se comporte en

soutien "politique" de Newmarket, la base principale de son

organisation d'élevage avec le centre de Dalham Hall Stud. En ce sens, si

Arqana affiche dans une semaine des chiffres voisins de ceux de Tattersalls en

termes d'évolution, il faudra s'en féliciter car ce marché de Saint-Cloud n'a

jamais été soutenu par Darley jusqu'à présent…