Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Une étape pleine de promesses

Autres informations / 16.05.2009

Une étape pleine de promesses

La troisième étape du Défi du

Galop, le Grand Prix de Bordeaux (L), le 23 mai au Bouscat, a réuni

vingt-quatre engagements et s’annonce d’un très bon niveau. Le jumelé gagnant

de la deuxième étape du “Défi” (disputée à Toulouse), composé de Willywell

(Jimble) et Young Tiger (Tiger Hill), se retrouvera certainement à Bordeaux pour

la revanche. D’autres concurrents de choix sont sur la liste, tels la JDG

Rising Star Trois Rois (Hernando – Grand Prix de Marseille, L), Starlish

(Rock of Gibraltar – 2e Prix

Hocquart, Gr2), Chopastair

(Astair – double gagnant de

Gr3) ou encore le lauréat de Gr1 à 2ans Full of Gold (Gold Away). Une fois de

plus, le rating de l’épreuve devrait être assuré.

Prix Sweet Horse-Janine

Guiochon

LES ŒILLÈRES EN FILIGRANE

Sur les cinq partants du Prix

Sweet Horse-Janine Guiochon à Salon-de-Provence ce vendredi, deux portaient des

œillères pour la première fois, le pensionnaire de Xavier Thomas-Demeaulte, Mar

Adentro (Marju), et celui de François Rohaut, Cotil (Enrique). Et ils ont pris

les deux premières places, dans cet ordre, preuve que cet “ustensile” a pleinement

joué son rôle. Après avoir mené la course, Cotil a offert une belle résistance

à Mar Adentro, ce dernier prenant néanmoins l’avantage sûrement, se montrant

plus incisif, brisant son statut de maiden après cinq courses et quatre places.

Le cheval d’Antonio Caro avait l’avantage de connaître l’hippodrome pour s’y

être produit à deux reprises. Et il n’est pas complètement anonyme. En effet,

sa mère, Guermantes (Distant Relative), est placée de Listed, et il n’est autre

qu’un neveu de Gript (First Trump) quatrième de Gr3 et surtout de Yasoodd

(Inchinor), lauréat de Gr3 et sept fois à l’arrivée de Groupe. Le favori Silver

Mountain (Linamix) s’est montré un peu chaud avant le départ et n’a pas été

percutant en course. Déjà sollicité pour entrer dans la ligne droite, le

partenaire de Ioritz Mendizabal a fait un “bout” dans les deux cents derniers

mètres, sans inquiéter les deux premiers.