Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Almoradi, ne manque pas sa cible

Autres informations / 19.06.2009

Almoradi, ne manque pas sa cible

CHANTILLY, Vendredi

Prix de la Croix des Ormeaux

(F) – Peloton (B)

Comme Sanajiyr 40 minutes

avant lui, Almoradi (Barathea) était installé favori et, comme lui, il a gagné.

Il l’a fait dans un style très convaincant et, après avoir été maintenu en

embuscade par Christophe Soumillon, il a facilement fait la différence dans les

deux cents derniers mètres, faisant fi de son numéro 12 sur 12 dans les

stalles. Ce cheval bai avec trois chaussettes blanches a un peu de marge et il

devrait pouvoir monter quelques échelons. Il domine Boplicity (Muhtathir), qui

a laissé une très belle impression visuelle. Très mal parti, il a peu à peu

pris son action et s’est finalement classé deuxième. Son entraîneur, Xavier

Nakkachdji, nous disait après la course : « Il est un peu “timide” et, avec son

numéro 1 dans les stalles, il

s’est un peu “figé”, perdant beaucoup de terrain au départ. Une fois qu’il a eu

ses aises durant le parcours, il a bien pris son action et sa fin de course est

très encourageante. »

 

De la famille d’Almoradi, il

faut ressortir la présence d’Altayan (Posse), deuxième du Jockey Club (Gr1)

1986. Sa deuxième mère, Alasana (Darshaan), a également donné naissance à

Alasha (Barathea), deux fois placée de Gr1 et gagnante de Listed.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Anabasis (Anabaa), Rock du

Ninian (Little Rock), Alshafafeya (Sakhee), Only Run (Pyramus), Bien Elevé

(Valanour), Barbakan (Seattle Dancer).

Non partant : Amaretto

(Tertullian).

La Maestranza se porte

rapidement en tête, le long de la corde, escortée par Bien Elevé et Almoradi.

Anabis, Rock du Ninian et Anna of Dubai sont bien placés également. Il y a

ensuite une petite cassure de quelques longueurs pour retrouver Barbakan et

Alshafafeya, sollicitée dès le départ par Davy Bonilla. Only Run et Boplicity

sont dans la seconde moitié du peloton. A l’entrée de la ligne droite, les

chevaux de tête tiennent bien leur partie. La Maestranza repart avec des

ressources à quatre cents mètres du but. Anabis va facilement tandis

qu’Almorabi vient librement sur eux et en dispose aisément, avec de la marge.

Il gagne en poulain d’avenir. Boplicity obtient le premier accessit, précédant

Anabis, auteur de bons débuts et La Maestranza.