Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Beta leo ou le coup de maître de denebola

Autres informations / 05.06.2009

Beta leo ou le coup de maître de denebola

MAISONS-LAFFITTE, Jeudi

Prix La Belle II (F)

Denebola (Storm Cat). Un nom

qui résonne encore dans les mémoires des sportsmen. Un an après la victoire de

Six Perfections (Celtic Swing), elle

avait offert un nouveau Prix

Marcel Boussac (Gr1) au tan dem constitué de Pascal Bary, l’entraîneur, et de

la famille Niarchos, le propriétaire. C’était en 2003. Le 4 juin 2009, son

premier partant en France s’est imposé dès sa pre mière course. Il s’agit de

Beta Leo (A P Indy), lauréate du Prix La Belle II avec Christophe Lemaire.

Toujours à proxi mité des animatrices, elle a produit un bon coup de reins pour

prendre la mesure d’Heaven’s Heart (Captain Rio) dans les cent derniers mètres.

Cette dernière est alors revenue à l’assaut, mais Beta Leo l’a tenue en

respect. « Cette victoire est prometteuse, nous a déclaré Pascal Bary. Beta Leo

a eu un bon parcours et a bien accéléré. Elle est très calme et sérieuse. Nous

pourrions aller avec elle sur le Prix de Cabourg (Gr3). » Un Prix de Cabourg

que Denebola avait enlevé. Si Beta Leo semble avoir de la classe, elle res semble

également à sa mère, tant au niveau de la robe que du physique. L’avenir nous

dira si elle est capable de suivre la glorieuse destinée maternelle.

 

Les championnes “Niarchos”

font parler d’elles

Les grandes pouliches de

l’élevage Niarchos, qui ont porté au firmament la casaque gros bleu à croix de

Saint-André bleu clair, transmettent une partie de leur qualité à leurs

produits. Deux semaines après la victoire dans le Prix des Sorbiers (B) de

Planet Five (Storm Cat), premier produit de Six Perfections, triple lauréate de

Gr1, c’est un nouveau produit d’une championne estampillée “Niarchos” qui s’il lustre

avec Beta Leo. « Avec Maria [Niarchos-Gouazé, ndlr], nous avons eu quelques

années creuses, nous a confié Pascal Bary. Mais nous avons désormais le bon

Planet Five et Beta Leo. Cela fait plaisir. »

 

Une grande origine

Denebola est une grande

pouliche avec des titres impor tants. Mais la deuxième mère de Beta Leo n’est

autre que Coup de Génie (Mr Prospector), gagnante des Prix Morny (Gr1) et de la

Salamandre (Gr1). Elle aussi avait montré une certaine précocité. Beta Leo est

aussi une nièce de Loving Kindness (Seattle Slew), lauréate du Prix de Cabourg

(Gr3) qui paraît être LA course de la famille. La troisième mère de Beta Leo

est Coup de Folie (Halo), lau réate de Gr3 et deux fois troisième de Gr1. Le

pedigree de la pensionnaire de Pascal Bary la prédispose donc à briller au plus

haut niveau. D’autant plus qu’elle provient de la souche d’Exit to Nowhere

(Irish River), Hydro Calido (Nureyev), Ocean of Wisdom (Mr Prospector) et

Machiavellian (Mr Prospector), tous référencés au plus haut niveau.

 

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Tarasm (Barathea),

Chandrayaan (One Cool Cat), My Gabach (My Risk), California Dreams

(Footstepsinthesand), Eternal Sleep (Fusaichi Pegasus). Tous couru.

Heaven’s Heart, Eternal

Sleep, Inef et Tarasm – en dehors – sont sur la ligne de tête, précédant Beta

Leo, Chandrayaan et Insouciance, tous très groupées sur une deuxième ligne.

California Dreams occupe les derniers rangs non loin des premiers en compagnie

de Belleza et My Gabach. Beta Leo attaque à trois cents mètres de l’arrivée et

prend le meilleur, luttant avec Eternal Sleep. Heaven’s Heart se défend alors

qu'Insouciance termine bien en pleine piste. Beta Leo gardera l’avantage

jusqu’au bout, s’imposant en bonne pouliche, d’autant plus facilement que l’une

de ses rivales, Eternal Sleep, s’accidente grièvement à cent mètres de

l’arrivée. Heaven’s Heart s’est bien comportée jusqu’au bout, s’emparant du

premier accessit devant Insouciance, qui a très bien conclu.