Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Célimène, avec de la fraîcheur

Autres informations / 09.06.2009

Célimène, avec de la fraîcheur

En

pensant à Célimène (Dr Fong), on pense immédiatement aux larmes de son

entraîneur, Carlos Lerner, lorsque sa pensionnaire à remporté haut la main le

Prix Pénélope (Gr3), au mois d’avril. « Un éclair de classe », avait-il lancé.

Il est vrai que la pouliche de Gérard Laboureau était étincelante. L’entraîneur

nous avait ensuite déclaré : « Elle m’a conforté dans mon opinion. Nous allons

directement sur le Prix de Diane, ce qui paraît plus sage. Elle vient petit à

petit et n’est pas encore à son maximum…» Et ce jour-là, au rond, elle était

magnifique. Elle n’a jamais couru à Chantilly, mais s’est entraînée sur

l’hippodrome à la fin du mois de mai.

La suite

de Volvoreta… et peut-être mieux

Carlos

Lerner avait déjà remporté ce Prix Pénélope avec Volvoreta (Suave Dancer),

laquelle allait se classer deuxième du “Diane” avant de vaincre à l’automne

dans le Prix Vermeille (Gr1). Depuis, Carlos Lerner n’avait pas touché une

aussi bonne pouliche. Acquise pour 60.000€ aux ventes Arqana de Saint-Cloud par

Paul Nataf, elle n’a pas fini de faire rêver son entourage.

La belle

famille des “L”

L’ascendance

maternelle de Célimène est résumée par une lettre : “L”, comme Lunassa (Groom

Dancer), la mère de la pouliche élevée par Petra Bloodstock Agency Ltd (Lady

O’Reilly), déjà éleveur de Silver Frost (Verglas – Poule d’Essai des Poulains)

sous la bannière de l’Ecurie Skymarc Farm. C’est d’ailleurs sous la casaque de

Lady O’Reilly que

courait

Lunassa. Cette dernière est la mère de Lunaska (Ashkalani), gagnante de Listed

et placée de Gr3, et de Lune Rose (High Chaparral), placée de Listed, deux

sœurs de Célimène. L’arrière-grand-mère de Célimène, Lucaya (Mill Reef) a

produit Lucratif (Cure the Blues), vainqueur de Gr1 à Rome.