Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Claude gindre : « je souhaite laisser la place aux jeunes. »

Autres informations / 21.06.2009

Claude gindre : « je souhaite laisser la place aux jeunes. »

Les Etapes du Défi du Galop

sont autant de rencontres avec les Sociétés de Courses organisatrices. Le

passage lyonnais nous

offre l’opportunité de faire

un point avec Claude Gindre, le Président, sur les conséquences du déménagement

du centre d’entraînement local à Chazey-sur-Ain.

 

Jour de Galop. – Où en est le

transfert du centre d’entraînement ?

Claude Gindre. – Tout le

centre d’entraînement de Lyon Parilly a été transféré à Chazey-sur-Ain. Il n’y

a donc plus aucun cheval sur ce site. Il a d’ailleurs été détruit et tout est

vendu puisqu’il y a des projets urbains prévus.

 

Y-a-t-il un projet de

rapprochement ou fusion des deux sociétés hippiques lyonnaises (hippodromes de

Parilly et La Soie) ?

Il est prévu, en effet,

qu’elles fusionnent. On ne peut pas se trouver à trois kilomètres à vol

d’oiseau de l’hippodrome de Lyon-La Soie et s’ignorer. Il y a déjà plusieurs

réunions de travail qui ont lieu à ce sujet. La fusion permettra d’harmoniser

le calendrier des courses. Il y aura un président commun et deux vice-présidents

rattachés à chaque hippodrome lyonnais.

 

Allez-vous postuler à la

présidence de cette société unique ?

Non, je ne reprendrai pas le

flambeau car je souhaite laisser la place aux jeunes. D’autant plus qu’il y a

une limite d’âge à 75 ans. J’en ai 73 et je pense qu’il est temps de céder ma

place.

 

Sur un plan plus sportif,

qu’avez-vous pensé de l’édition 2009 du Grand Prix de Lyon ?

J’ai trouvé la présente

édition particulièrement relevée. La victoire de Young Tiger a couronné un bon

cheval, entraîné par un grand entraîneur, François Rohaut. De plus, ce der nier

représente la province, ce qui ajoute un côté sympathique. Je regrette une

seule chose, il s’agit de l’horaire. 12h15, c’est beaucoup trop tôt pour le

début d’une telle réunion.