Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

De petites douceurs après la grande course de haies

Autres informations / 24.06.2009

De petites douceurs après la grande course de haies

AUTEUIL, Mercredi

Prix Dawn Run (L)

Quand Comaro (Comte du Bourg)

s’est lancé dans une lutte épique avec Questarabad (Astarabad), les

observateurs ont un instant détourné les yeux du champion de Marcel Rolland.

Car si ce dernier avait alors montré tout son courage en le battant d’une

courte tête, Comaro ne possédait que très peu d’expérience, victime de

problèmes de santé, pour faire jeu égal avec lui. Philippe Demercastel nous

avait déclaré : « Comaro saute très fort.

Son interruption de carrière

est d’ailleurs due à

un arrachement cartilagineux

à l’épaule en raison de sa brutalité dans ses sauts. Il a été longtemps arrêté

et est resté huit mois au repos complet, au pré. »

Comaro devait courir la

Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1), mais finalement, il disputera ce Prix

Dawn Run (L). Victime d’autres soucis ralentissant sa préparation, il est resté

éloigné de la compétition depuis deux mois. Il ne retrouvera donc pas

Questarabad, mais rencontrera Porto Rico (Video Rock), troisième du Prix La

Barka (Gr2). Porto Rico est « un bon cheval pas encore assez endurci », selon

son entraîneur, Philippe Peltier, qui a fait le choix difficile de lui épargner

un dur combat dans la Grande Course de Haies. Il est préservé pour l’automne,

une saison qu’il devrait apprécier davantage.

 

Les battus de “La Barka”

Onze autres partants se

joindront à Comaro et Porto Rico. Arrêté sous la chaleur étouffante de la

journée du Grand Steeple, Melcastle (Medaaly) restait alors sur une facile

victoire dans le Prix Jean Granel (L). Sur la foi de cette performance, il peut

espérer monter sur le podium. Vitray (Morespeed) est revenu d’Enghien pour

terminer non placé du Prix La Barka (Gr2). Si on ne peut pas tout imputer aux

conditions climatiques de cette fameuse journée, Vitray et Melcastle sont à

reprendre dans cette épreuve qui reste très ouverte derrière Comaro et Porto

Rico.

 

 

Une équation à plusieurs

inconnues

Danaw (Lomitas) revient à la

compétition de la plus belle des manières. En deux sorties, il a pris la

troisième place pour sa rentrée avant de s’imposer dans le Prix Melinoir par

six longueurs et avec classe. En remportant cette épreuve, le pensionnaire de

Thierry Doumen a démontré qu’il revenait sur le devant de la scène après sa

longue interruption de carrière de plus d’un an et demi. Il a sa place dans

cette course, oui, mais il a aussi sa place à l’arrivée, même si Comaro et

Porto Rico semblent détenir les clés de l’épreuve.

Parmi les deux femelles du

lot, Eliga (Turgeon) a déjà montré qu’elle était capable de boucler un parcours

de 3.900m sur les haies d’Auteuil, et d’y prendre le premier accessit. Arrêtée

pour sa dernière sortie, Eliga se montre… particulièrement irrégulière.

 

La grande rentrée d’un bon

cheval

Pas revu depuis qu’il a dû

être arrêté dans l’édition 2007 du Prix Cambacérès (Gr1), Quimbango (Dom Alco)

retrouve Auteuil, pour une fois seulement puisque la fermeture du Temple de

l’obstacle est proche. Entraîné par Bernard Secly et portant la casaque de

Robert Fougedoire, cet imposant AQPS gris avait montré de sérieux moyens il y a

deux ans. Son retour à la compétition est un petit évènement.