Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Eiswind refait surface

Autres informations / 02.06.2009

Eiswind refait surface

FRAUENFELD (SUISSE), Lundi

1er juin

Sponsorisé notamment par le Haras

d’Etreham et Arqana, le Grand Prix de Pentecôte (L, 2.400m, 30.000FS) a vu la

résurrection d’Eiswind (Monsun), ancien favori du Derby allemand (Gr1, édition

2007) sous la coupe de Peter Schiergen. Associé pour la première fois à Samuel

Fargeat, le fils de Monsun a bénéficié du travail de sape d’Ailton (Fly to the

Stars), sacrifié par son propriétaire, Guy Raveneau, au profit de ses

compagnons d’entraînement, Eiswind donc, mais aussi Salattus (Acatenango). A

8ans, le fils d’Acatenango, gagnant du Défi du Galop à Avenches l’an passé, a

perdu de sa superbe, rentrant dans le rang à quatre cents mètres du but.

Prenant le meilleur au début de la ligne droite et sa portion montante

“cantilienne”, Eiswind a mis aussitôt tout le monde d’accord. En retrait, Mascarpone,

un autre Monsun, conservait le premier accessit avec, à sa décharge, six livres

de pénalité sur son tombeur. L’avenir du lauréat passerait désormais par le

“Défi” de Lyon, malgré la qualité à prévoir de l’opposition,

puis celui d’Avenches, le 1er

août.

La 6ans Plusvite (Silvano) a

rempli pour sa part son contrat en steeple-chase. La numéro 1 du pays en

obstacle a dominé de peu, aux abords du poteau, le vétéran Great Spain (Great

Commotion), son jockey, Cyriaque Santerne, ayant dû croire au succès à la

distance. Elle a ensuite résisté au beau retour du débutant en Suisse Quick

Fellow (Dark Moondancer), naguère sous la houlette de Marcel Rolland, Grégory

Adam manquant la victoire pour une encolure. Parallèlement aux prestations

sportives, on notera la présence en Thurgovie de Guy Thibault. L’historien des

courses est l’auteur d’un article sur “Napoléon III et le cheval” (le futur

empereur reçut une partie de son éducation en Suisse, dans le château

d’Arenenberg, sis non loin de Frauenfeld) publié dans la plaquette retraçant

les 90 ans de la Société des courses locales.