Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Elie lellouche : « je ne regrette pas de ne pas avoir couru ! »

Autres informations / 19.06.2009

Elie lellouche : « je ne regrette pas de ne pas avoir couru ! »

Pendant un temps, le

“Wildenstein” Pointilliste (Giant’s Causeway – lauréat du Prix de Barbeville,

Gr3) avait été envisagé dans le Gold Cup d’Ascot (Gr1) dans lequel il avait été

engagé. Finalement, il est resté à la maison et son entraîneur, Elie Lellouche,

nous disait après la victoire de Yeats : « Je ne regrette pas de ne pas avoir couru

Pointilliste dans cette course. Je pense que pour courir ces épreuves, il faut des

chevaux durs, qui peuvent suivre, comme l’était Westerner [Danehill lauréat du

Gold Cup en 2005, ndlr]. Ici, il n’aurait pas pu aller devant et faire son

train. En plus, Yeats est capable de durcir de très loin la course et cela

n’aurait pas été à l’avantage de Pointilliste. Non, vraiment, je n’ai aucun

regret !

 

 

Tous couru.

Yeats est placé dans le

groupe de tête, à l’extérieur. Hindu Kush fait le train devant Centennial.

Veracity est isolé en pleine piste. Sur une troisième ligne, à la corde, évolue

Patkai. Yeats progresse et se retrouve à la hanche d’Hindu Kush. Geordieland

patiente à l’arrière-garde, comme à son habitude. À mi-parcours, Veracity

s’accroche au flanc du peloton et se place devant Yeats qui bénéficie donc d’un

dos. À l’entrée du tournant final, le rythme s’accélère, mais les places

restent inchangées. À la fin du tournant, Yeats vient aux côtés de Veracity et

entame très tôt son effort final. Seul devant, il creuse l’écart avec ses

adversaires, mais Patkai est lancé et se rapproche de Yeats. Dur comme un roc,

le champion repart et s’impose facilement dans cette épreuve. Après avoir dû

changer de ligne à plusieurs reprises, Geordieland prend sûrement la troisième

place, à distance des deux premiers tout de même.