Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Gaelic silver, au gré de circonstances favorables

Autres informations / 20.06.2009

Gaelic silver, au gré de circonstances favorables

TOULOUSE, Vendredi

Prix de l’Association des

Propriétaires du Galop du SudOuest (B)

Marqué par le forfait

regrettable du bon Roi des Sables (Marchand de Sable), le Prix de l’Association

des Propriétaires du Galop du Sud-Ouest (B) a laissé un goût d’inachevé aux

observateurs. Le rythme a été très peu élevé, ce qui n’a pas favorisé Plaisir

du Tango (Ski Chief), certainement le meilleur en classe pure. Le pensionnaire

de Thierry Larrivière a été pris de vitesse avant de finir vite, mais trop

tard, comme un gagnant moral. C’est le deuxième atout de Jean-Claude Rouget,

Gaelic Silver (Lando) qui s’est imposé nettement tout en penchant légèrement

sur son compagnon d’entraînement Bellinissimo (Hawk Wing). Franck Blondel,

jockey de Gaelic Silver, a lancé son partenaire dès l’entrée de la ligne

droite. Un choix tactique opportun qui a permis au poulain de Jean-Claude Gour

de signer sa troisième victoire en six sorties. Barré dans les “B” parisiennes,

il sillonne la province et ses bonnes courses à conditions, et ce, avec une

certaine réussite. Il s’agit d’un neveu de Gaelic Lord (Revoque), vainqueur de

Listed sur le mile. Les Listeds, c’est sans doute la catégorie dans laquelle on

pourrait désormais voir Gaelic Silver, qui n’aura plus le choix des

engagements.

 

B comme Balanda

La famille maternelle de

Gaelic Silver est bien connue de Jehan Bertran de Balanda, coéleveur du

poulain. Il s’agit des “Gaelic”. Gaelique (Gay Mécène), la grand-mère de Gaelic

Silver, était déjà aux soins de l’entraîneur mansonnien, à l’instar de son

arrière-grand-mère Gay Spring (Free Round) qui a couru une fois pour son

compte. Jehan Bertran de Balanda est coéleveur de toute la parentèle. Il s’agit

de la famille de Gravières (Saint Estèphe) qui, après un début de carrière chez

Jehan Bertran de Balanda, a été exportée aux Etats-Unis pour y remporter son

Gr1. On trouve aussi dans cette famille le gris stakhanoviste Graveron (Mille

Balles), une des vedettes des handicaps des années 1988/90, devenu étalon hors

des contrées commerciales. Utilisé comme reproducteur de croisement, il a donné

les bons anglo-arabes et arabes de complément Grain de Sable, Sarako et Mister

No.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée : Speeder d’Escar (Panis).

Non partant : Roi des Sables

(Marchand de Sable).

Ils ne sont plus que six à

prendre le départ de la course après le forfait de Roi des Sables. Soliste Béré

s’installe au commandement après cent mètres de course et mène l’épreuve à une

allure réduite. Bellinissimo évolue à ses côtés devant Plaisir du Tango.

Suisdivin, Gaelic Silver et Speeder d’Escar sont à l’arrière-garde. Plaisir du

Tango se montre brillant durant la course. A l’entrée de la ligne droite, les

animateurs accélèrent sèchement. Bellinissimo fait illusion mais il est dépassé

par son compagnon d’entraînement, Gaelic Silver, qui fond sur lui et s’impose

facilement tout en cherchant un appui. Plaisir du Tango enclenche tardivement

et obtient le premier accessit. Il est le gagnant moral de l’épreuve.

Bellinissimo accroche la troisième place.