Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Ghanaati éblouit, reggane aussi

Autres informations / 20.06.2009

Ghanaati éblouit, reggane aussi

ROYAL ASCOT VENDREDI

Coronation Stakes (Gr1) Suite

de la page 1

Ghanaati a décroché sans

contestation possible le titre de meilleure pouliche de 3ans sur le mile avec

son succès dans les Coronation Stakes (Gr1). En fait, si on excuse – ou oublie

– ses débuts “manqués” (3e) dans un maiden à Kempton en septembre dernier, elle

serait tout simplement invaincue. Sa victoire consécutive dans un maiden et ses

deux victoires de l’année, dans deux Groupes 1, sont limpides à souhait. La

pouliche est maniable, se lance rapidement, et possède une tenue suffisante

pour lancer la course de loin, sans attendre ses rivales et de quelconques

points d’appui. Il s’agit là des qualités d’une potentielle championne.

Barry Hills est gravement

malade et n’a pu d’ailleurs assister à cette édition de Royal Ascot ; nul doute

que la réussite de son écurie, à la dimension familiale évidente, sera un

puissant appui dans sa lutte contre la maladie. C’est avec beaucoup d’émotion

que Richard Hills, jockey et fils de l’entraîneur reconnaissait la saveur

particulière de cette victoire. « J’ai failli perdre mon père, mais Dieu merci,

il est vivant. Il est maintenant sur le chemin du retour à la maison. Cette

victoire a plus de force pour moi que toutes les autres courses que j’ai

gagnées. Mon père m’a appelé ce matin et m’a dit : “respecte-la et elle fera le

reste”. J’ai gardé cela en tête pendant la course. » Concernant la prestation à

proprement parler de la 3ans, le jockey avouait :

« Elle a battu un meilleur

lot aujourd’hui que celui des Guinées. Elle me donnait de fantastiques

sensations à l’entraînement et elle s’est encore améliorée récemment. » Un

point que partage Charlie Hills, un frère de Richard qui occupe la fonction

d’assistant de son père. « Ghanaati continue de progresser. Ce n’était que la

quatrième course de sa carrière. » Barry Hills connaissait une grande journée

avec deux succès en ce quatrième jour de Royal Ascot. Son bilan global (3

victoires et 1 deuxième place) le porte en tête du classement des entraîneurs

 

 

Reggane, très belle et très

bonne

La fin de course très

incisive de Reggane (Red Ransom) n’est pas, non plus, passée inaperçue. Elle a

conclu à deux longueurs de la lauréate alors qu’elle ne prenait part qu’à sa

troisième compétition. Alain de Royer Dupré a ainsi commenté la prestation de

sa pensionnaire : « Elle a payé son manque d’expérience et s’est retrouvée

rapidement loin de la tête. Et quand la gagnante a accéléré, elle avait

beaucoup de terrain à refaire. » En écho, Gérald Mossé livrait la même analyse

: « Elle s’est trouvée débordée en partant et j’ai préféré la respecter.

L’ouverture s’est faite tard et la gagnante était déjà hors de portée. » La

satisfaction est naturellement de mise et les ambitions attachées à cette

représentante du Haras de la Perelle demeurent de très haut niveau. Alain de Royer

Dupré s’est ainsi ouvert sur son programme. « Ma pouliche était très belle mais

la gagnante aussi. Elle manque de métier mais est très bonne. Le Prix d’Astarté

est une possibilité, tout comme les Nassau Stakes (Gr1) à Goodwood. »

 

 

Coronation Stakes (Gr1)

Rainbow View est de retour

Celle qui dominait

outrageusement sa génération l’an dernier est de retour. Rainbow View

(Dynaformer) a obtenu la troisième place après avoir été vue en queue de

peloton, en compagnie de Reggane. Sa fin de course a donc été à peine moins

spectaculaire que la précédente. Pour John Gosden, il y a là matière à

enseignement. « Elle fera sans problème 2.000m et 2.400m un peu plus tard. Le

terrain fait une énorme différence pour elle : elle vole littéralement en

terrain souple. »

 

La pression néfaste d’Elusive

Wave,

 

La principale déception de

ces Coronation Stakes est au crédit d’Elusive Wave (Elusive City). La lauréate

de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) s’est montrée tendue avant l’épreuve et

est partie comme une balle. Placée ensuite en position délicate, en tête du

peloton, cinq longueurs derrière la leader Chintz (Danehill Dancer), elle a

vite rendu les armes. JeanClaude Rouget est revenu point par point sur la

mauvaise journée de sa pensionnaire. « En Angleterre, les chevaux tournent plus

longtemps qu’en France au rond de présentation et la pouliche s’est quelque peu

énervée. De plus, il y avait beaucoup de bruit. Elle est très bien partie et a

vite occupé la deuxième place en dépit de son numéro à l’extérieur. Malheureusement,

elle a perdu la course dans les quatre cents premiers mètres où elle a beaucoup

consommé d’énergie. Christophe [Lemaire, ndlr] a pu ensuite la cacher et elle a

bien respiré, mais le mal était fait. De plus la gagnante l’a attaquée de bonne

heure. Dans la phase finale, elle ne s’est pas écroulée et a fait preuve d’un

grand courage pour terminer quatrième. Son prochain objectif sera à Deauville

[sans doute le Prix d’Astarté]. »

Le festival Hamdan Al Maktoum

Le quatrième jour de Royal

Ascot a surtout mis en lumière la constante réussite d’Hamdan Al Maktoum. Ses

couleurs ont capturé trois des quatre Groupes du jour. Holberg (Halling), dans

le Queen Vase (Gr3), et Habaayib (Royal Applause), dans les Albany Stakes

(Gr3), ont complété le triomphe de Ghanaati dans les Coronation Stakes.

Elusive Wave part comme une

flèche en dehors mais elle est vite rejointe par Chintz qui joue le rôle de

lièvre. Le peloton est emmené à un rythme sélectif. Baliyana, Lahaleeb,

Ghanaati et Heart Shaped sont pointées ensuite. Rainbow View et Reggane sont en

position de lanterne rouge. A quatre cents mètres du poteau, Elusive Wave va

librement. Chintz commence à céder. Elusive Wave prend sa mesure puis est un

peu gênée par Ghanaati, qui place un changement de vitesse fulgurant pour se

mettre à l’abri de tout retour. Elle remporte ce Gr1 aisément devant Reggane,

qui regagne du terrain depuis l’arrière-garde, finissant fort. Rainbow View,

qui a également patienté parmi les dernières, obtient une rassurante troisième

place.