Golden century franchit un premier cap

Autres informations / 22.06.2009

Golden century franchit un premier cap

Prix Daphnis (Gr3)

Lundi, à Longchamp. Golden

Century (El Prado) avait fait un “truc” pour s’imposer dans le Prix d’Escoville

(D) en progressant dans la fausse ligne droite. Laissant entrevoir qu’il était

un poulain de Groupe, il a confirmé son grand potentiel ce lundi en remportant

le Prix Daphnis (Gr3) dans une très belle action.

Allègrement, il franchit les

étapes qui le mènent au plus haut niveau et sa progression ascendante est loin

d’être terminée. « Il ne fallait pas aller devant, mais personne ne voulait

mener et j’ai dû me dévouer, a déclaré Maxime Guyon au micro du cheval

émetteur. Il le fait bien. Lorsqu’il avait couru sur 2.400m, il était devancé

par de bons chevaux. C’est un bon poulain que nous avons toujours estimé. Il

prend de la maturité. » Le jeune pilote qui s’affirme remportait là son

quatrième Groupe, avant d’en ajouter un cinquième dans le Prix de la Porte Maillot

(Gr3) en selle sur Smooth

Operator (Big Shuffle). Il a sans aucun doute piloté un cheval de premier plan

capable de faire parler de lui de 1.600m à 2.000m. Reste à savoir s’il suivra

le même chemin que Flying Cloud (Storming Home), gagnante du Prix Cléopâtre

(Gr3) avant d’être exportée à Newmarket dans les boxes de Saeed bin Suroor.

Golden Century a battu des

poulains possédant de bons moyens à l’instar d’Allybar (King’s Best), au sujet

duquel Pierre-Yves Bureau, manager des intérêts de la casaque Wertheimer &

Frère, nous a déclaré : « C’était un bon lot et il n’a fait que pousser le

gagnant pour finir. Il pourrait être dirigé vers le Prix Eugène Adam.» Onzième

du Prix du Jockey Club

(Gr1), Guest Ville (Highest

Honor) n’a jamais eu les coudées franches mais s’est comporté honorablement

pour finir troisième. « Il réalise une bonne performance car il n’a pas eu

beaucoup de place pour prononcer son effort, nous a confié Sandrine Tarrou. Il

devrait être revu à l’automne. » Très attendue, la rentrée de Jukebox Jury

(Johannesburg) n’a pu nous en apprendre davantage. Il s’est montré brillant et

très peu à son aise

 

Golden Century, le premier

vainqueur de Groupe d’El Prado

Golden Century est devenu le

premier vainqueur de Groupe d’El Prado (Sadler’s Wells) en France ce lundi.

Vainqueur de Gr1 en Irlande à 2ans, il est le père de chevaux américains de

très haut niveau comme Artie Schiller, Kitten’s Joy ou l’expatriée Asi Siempre,

voire d’étalons comme Medaglia d’Oro, le père de la championne Rachel

Alexandra, lauréate des Preakness Stakes (Gr1).

Progressivement, il se fait

connaître en France par l’intermédiaire notamment d’Article Rare, deuxième du

Prix Saint-Alary (Gr1) et donc de Golden Century. La famille maternelle du

protégé d’André Fabre est intéressante. En effet, sa mère, Maple Syrple,

(American Chance) est placée de Gr2.