Ils ont fait les beaux jours d’auteuil

Autres informations / 04.06.2009

Ils ont fait les beaux jours d’auteuil

LONGCHAMP, Vendredi

Prix de La Boétie

Une épreuve sur 3.000m mettra

aux prises huit stayers de 4ans et plus dont certains passent de l’obstacle au

plat. Le Prix de La Boétie accueillera Stravinsky Dance (Stravinsky), lauréate

du Prix Bournosienne (Gr3) l’an der nier et troisième du Prix Jacques d’Indy

(Gr3) cette année. Passée des couleurs du Haras de Saubouas à celles de Robert

Waley-Cohen – propriétaire de Long Run –, Stravinsky Dance n’a pas été vue

depuis sa cinquième place acquise au mois d’avril dans le Prix de Pépinvast

(Gr3). Jehan Bertran de Balanda présentera également Madox (Trempolino) qui

bénéficiera de la décharge de Mickaël Barzalona (52,5 kilos). Le lauréat du

Prix Jacques d’Indy (Gr3) l’an dernier s’annonçait comme un bon 4ans pour la

saison à Auteuil, même s’il ne battait pas un lot très relevé ce jour-là.

Décevant ensuite sur la Butte Mortemart, il a été dirigé vers Enghien où il

s’est montré extrêmement régulier, comme il l’avait été à 3ans sur le Plateau

de Soisy. Pour ses débuts en compétition, il avait terminé deuxième d’une

course plate sur les 2.600m de l’hippodrome de Lisieux.

 

Face à ces chevaux

d’obstacle, on note la présence de deux produits de Montjeu qui pourraient bien

former le jumelé de ce Prix de La Boétie. Tsar de Russie représentera la forme

“Lellouche”. Il a déjà gagné une “B” sur 3.000m et a terminé sixième du Prix de

Chaudenay (Gr2), sur le par cours qui nous intéresse. Wing Express, arrivé il y

a quelques semaines chez John Hammond après avoir effectué le début de sa

carrière en Angleterre, se montre très régulier. Pour ses premiers pas dans

l’hexagone, il a battu Tsar de Russie en prenant la deuxième place d’une course

à conditions sur 2.600m à Maisons-Laffitte, derrière le bien connu Barongo.

 

Revoilà Saturnine (Galileo) !

De retour d’Allemagne, la jument du Comte André de Ganay profitera du

rallongement de la distance. Elle détient une bonne chance dans cette épreuve,

tout comme Lisselan Troubador (Definite Article), un bon stayer venu d’Espagne.

 

Aux extrêmes, on retrouve À

Demain Papa (Lomitas) qui n’a que trois courses dans les jambes (et la tête)

pour une deuxième, une troisième et une première places ; et Milongo (Blush

Rambler), auteur de quarante-quatre courses et élève de la dure école des

handicaps.