Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La récompense de nacree al maury

Autres informations / 16.06.2009

La récompense de nacree al maury

TOULOUSE, Dimanche

Prix Damas (Gr.3 PA)

Sixième Groupe de la saison

pour les chevaux arabes d’âge, le Prix Damas a permis à l’entraîneur Sandrine

Tarrou de voir sa patience récompensée avec Nacree Al Maury (Kesberoy), qui

s’est rachetée d’une sortie en demi- teinte sur ce même hippodrome le 17 avril,

pour s’imposer cette fois dans le style d’une bonne jument : « C’est une jument

qui est confirmée puisqu’elle a déjà fait l’arrivée de Groupes comme l’année

dernière à Saint-Cloud dans le Qatar French Arabian Breeders’ Cup et elle

s’était illustrée cette année, s’imposant pour sa rentrée ici-même le 7 mars

dernier.

La dernière fois, le terrain

était vraiment trop difficile. La jument ne s’est pas adaptée et son jockey n’a

pas été méchant avec elle. Nous pensons que c’est une jument de premier plan et

nous sommes bien récompensés de notre patience avec elle. »

Bien placée dans la seconde

moitié du peloton par son jockey Marc Nobili, elle a progressé dès la sortie du

tour- nant final pour faire preuve d’une belle supériorité dans les cent

derniers mètres. Autre bon finisseur, El Rigoletto (Kesberoy), portant la

célèbre casaque de Cheikh Hamdan Al Maktoum, a musardé à l’arrière-garde durant

l’épreuve avant de surgir au début de la ligne droite, pour venir pren- dre une

deuxième place sans menacer toutefois la lauréate. Son entraîneur, François

Rohaut, était satisfait : « On s’est malheureusement obstiné à le courir sur

des dis- tances trop longues dernièrement et c’est donc une demi- surprise de

le voir bien courir ici. Il avait montré des choses l’année dernière. Le

programme français ne nous laisse pas trop de choix donc il devrait courir à

Newmarket prochainement ».

Bien placé derrière les animateurs

de l’épreuve, Raki Cobba et Jaleelat Al Khalidiah KSA, c’est un pension- naire

de Robert Litt, Pomander (Jehol de Cardonne), qui complétait le podium final et

s’emparait donc de la troi- sième place au prix d’un effort courageux dans la

ligne droite : « C’est un bon cheval, régulier, nous confiait-il. Maintenant,

il prend de l’âge et a tendance à ne plus trop se livrer, c‘est un malin. »

Mais l’autre belle impression de la course, mis à part la lauréate, était à

mettre au crédit d’un rentrant, Dariya (Dormane), lui aussi entraîné par Robert

Litt et portant la casaque de Cheikh Mansoor Bin Zayed, qui, après une course

menée près des leaders, se défendait remarquablement dans la ligne droite et

venait placer un ultime coup de reins pour prendre la quatrième place : « Il

fait une superbe rentrée après vingt mois d’ab- sence et des problèmes de

jambes. Il est bien rentré à l’écurie après la course et on peut désormais

viser une course en Angleterre, The Hai Group Zaabeel International Stakes

(Gr.I PA) qui se disputera sur les 1.200 mètres de Newbury le 19 juillet

prochain. »