Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La rentrante bargouzine face à des 3ans affûtés

Autres informations / 23.06.2009

La rentrante bargouzine face à des 3ans affûtés

MAISONS-LAFFITTE, Mardi

Prix Margouillat (D)

Quand on a terminé quatrième

de Silver Frost (Verglas) dans le Prix de Cabourg (Gr3), on est logiquement au

centre de toutes les attentions dans un lot comme celui du Prix Margouillat

(D). Bargouzine (Stravinsky) sera la pouliche à suivre. Elle portera seulement

54,5 kilos, mais fera sa rentrée, n’ayant plus été vue en piste depuis le début

du mois d’août. Un désavantage dont pourrait profiter quelques 3ans bien nés à

la recherche de leur course.

La ? JDG

Rising Star ? Randonneur (Tale of the Cat) est dans ce cas.

Pour le moment, il n’a pas confirmé ses débuts tonitruants à Chantilly. Fils de

la bonne Rolly Polly (Mukaddamah), lauréate du Prix Robert Papin (Gr2), il n’a

pas connu des parcours heureux lors de ses deux courses cette année. Son

mentor, Elie Lellouche, pensait le rallonger, mais nous le retrouvons sur

1.200m.

Sœur de la bonne Oceane Music

(Ocean of Wisdom), gagnante du Prix Amandine (L), Si Lyrique (Slickly) ne

déçoit jamais. Troisième du Prix Dagor (B), elle doit trouver sa course cet été

sur le sprint. Nièce de Dedication (Highest Honor), lauréate du Prix de la

Forêt (Gr1), et de Dunkerque (Highest Honor), vainqueur du Prix du PalaisRoyal

(Gr3), Dédicace (El Prado) passe du mile, où elle a couru plaisamment pour sa

première course, à 1.200m. Son mentor, Christiane Head-Maarek, qui « l’aime

beaucoup », a dû trouver en elle la vitesse héritée de sa branche maternelle.

« Désertiste (Green Desert)

est à revoir ». Voilà ce que nous avait confié Pierre-Yves Bureau lors de des

débuts décevants (dernière) de la pouliche représentante de la casque

Wertheimer & Frère. Elle n’avait sans doute pas compris ce qu’on lui demandait.

Fille d’Occupandiste (Kaldoun), gagnante du Prix de la Forêt, elle aussi,

Désertiste bénéficiera de la décharge du jeune PierreCharles Boudot.