Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La vengeance de delvita

Autres informations / 20.06.2009

La vengeance de delvita

CHANTILLY, Vendredi

Prix Hampton (L)

Malheureuse dans le Prix du

Gros-Chêne (Gr2), où, gênée, elle a conclu à la porte des allocations, Delvita

(Pinmix) a pris sa revanche en remportant sa première Listed dans le Prix

Hampton (L). Cette grande et imposante jument grise, au « physique de

déménageur », dixit son entraîneur, trouvait un bon engagement, mais encore

fallait-il venir à bout de Masta Plasta (Mujadil), présenté par le Sprint King

David Nicholls. Tenace jusqu’au bout, Delvita n’a rien lâché et, après son

succès, son entraîneur, Jean-Vincent Toux, nous dévoilait l’état d’esprit dans

lequel il a abordé cette épreuve. « Dans le Prix du Gros-Chêne, tous les

observateurs ont vu qu’elle avait été gênée. Tous sauf les commissaires de

France-Galop… Ici, elle trouvait un bon engagement, mais j’étais tout de même

un peu dans le doute, car elle avait mis du temps à récupérer de sa dernière

course. C’est pourquoi je ne l’avais pas travaillée trop durement à la maison. Pour

l’avenir, elle peut être “rallongée” et elle devrait courir un Gr2 à

Maisons-Laffitte d’ici quelques semaines. C’est une jument saisonnière que

j’essaie d’avoir bien l’été. »

Revenant avec nous sur la

carrière de Delvita, Jean-Vincent Toux nous racontait : « Elle est arrivée chez

moi en provenance de chez Laurent Cendra, qui est installé

en province. Il avait

quelques soucis avec elle. Elle est un peu délicate. Mais Laurent Cendra

m’avait dit également qu’elle montait de la qualité. C’est une jument assez

tardive, qui n’a débuté qu’à ses 4ans. »

La carrière de Delvita est

assez typique de celle des sprinters qui s’améliorent avec l’âge. Elle est

passée par les gros handicaps, en remportant deux à Deauville de manière

consécutive avant d’attaquer les Listeds et les Groupes. Elle peut encore

monter les échelons avec le temps.

 

Un premier Stakes français

pour Pinmix

Grâce à la victoire de

Delvita, l’étalon Pinmix (Linamix) a connu son premier succès au niveau Stakes

en France. Entré au haras en 2000, cet ex-représentant de la casaque Lagardère

avait connu son jour de gloire en course un 23 septembre 1997 en remportant le

Prix La Rochette (Gr3 – 1.600m). Sa distance de prédilection n’a, ensuite, fait

que se réduire en vieillissant. Il a ainsi gagné le Prix Servanne (L), à 4ans,

sur 1.100m. Au sein de sa famille, Delvita est une sorte d’exception en

évoluant au niveau Listed. Sa mère n’était pas très bonne et de ses quatre

premiers produits référencés, seule Very Very Risky

(Take Risks), une jument de

petit handicap, émerge. Le vrai point d’accroche en caractère gras dans cette

lignée est Flying Girl (Rusticaro), une tante de Delvita. Flying Girl est

placée de Gr1 en Italie.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée : Madame Trop Vite (Invincible Spirit), Derison (Miesque’s

Son), Sacho (Dashing Blade), Best Joking (Big Shuffle). – Tous couru. Parti de

la stalle 9 à l’extérieur, Masta Plasta évolue en dehors et mène la course en

compagnie de Skyteam et Best Joking. Delvita patiente derrière eux avec Derison

à la corde. Madame Trop Vite galope dans le dos de Masta Plasta devant Contest

et Arc de Triomphe. Sacho ferme la marche. A trois cents mètres du but, Madame

Trop Vite tente de se rapprocher, sans succès. Masta Plasta tient bien sa

partie à l’instar de Delvita qui prend appui le long de la corde.

Courageusement, elle repousse toutes les attaques et gagne nettement. Masta

Plasta obtient le premier accessit devant le bon finisseur Contest, puis

Skyteam, tenace. Madame Trop Vite s’est un peu ressaisie dans la phase finale,

sans pour autant inquiéter les premiers.