Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le fougueux et talentueux blaze of fire

Autres informations / 23.06.2009

Le fougueux et talentueux blaze of fire

Prix d’Orsay (D)

 « Blaze of Fire (Bering) est un poulain un peu

coquin qui apprécie d’avoir ses aises pour galoper. » En entendant Christiane

Head-Maarek à l’arrivée du Prix d’Orsay (D), que son protégé a remporté, on

comprend qu’il n’est pas évident à entraîner. Blaze of Fire a retrouvé un

parcours inférieur aux 2.000m, distance sur laquelle il avait notamment

participé au Critérium de Saint-Cloud (Gr1). Sollicité pour aller devant, le

poulain du prince Abdullah a contenu les attaques dans la ligne droite,

résistant au retour de Zaidpour (Red Ransom) et de la ? JDG

Rising Star ? Rêve de Nuit (Giant’s Causeway), deux poulains

estimés. « Blaze of Fire mérite son

succès, nous a déclaré son

mentor. Il aime bien galoper. D’ailleurs, le matin, les autres 3ans qui

travaillent avec lui ont du mal à revenir sur lui. Ce lundi, il le fait bien.

Il n’a pas de programme défini car je voulais voir sa course dans ce Prix

d’Orsay. Si on arrive à le canaliser, il pourra s’attaquer à de plus hautes

catégories. Il doit pouvoir bien faire dans une Listed. Je vais peut être

l’emmener corde à gauche. » Il est vrai que Blaze of Fire a cherché à pencher à

gauche, notamment dans le tournant final. Il a d’ailleurs couru à trois

reprises à Saint-Cloud en six courses.

 

Zaidpour, un poulain

prometteur

Attentiste parmi les

derniers, Zaidpour a fourni une fin de course séduisante le long de la corde

pour inquiéter le futur lauréat jusqu’au bout. « Zaidpour fait une très bonne

course, nous a déclaré Alain

de Royer Dupré. C’est un cheval qui devrait être intéressant et qui pourrait

aller sur une distance plus longue.

» Rêve de Nuit a fait un instant illusion pour la

victoire pour finalement terminer troisième. Un résultat

bien en deçà de ce que l’on pouvait espérer. Mais le pensionnaire d’André Fabre, comme beaucoup de produits de Giant’s Causeway (Storm Cat), paraît avoir du caractère. De plus, il s’est montré très

brillant en début de parcours.

 

Lando Junior passe d’un

extrême à l’autre

L’estimé Lando Junior (Lando) a déçu son entraîneur, Xavier Nakkachdji. Il a terminé seulement

quatrième alors qu’il paraissait avoir

la course à sa merci au pavillon. « Ce

n’est plus le même cheval que l’an dernier, nous

a déclaré son entraîneur. Il est devenu

plus chaud et ne veut pas trop s’employer. Il allait encore bien à

mi-ligne droite. Entre ce qu’on a vu

à trois cents mètres de l’arrivée et ce qu’on

a vu au poteau, il y avait une

énorme différence. Il devrait être

castré prochainement. »