Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le premier grand rendez-vous de siyouni

Autres informations / 17.06.2009

Le premier grand rendez-vous de siyouni

MAISONS-LAFFITTE, Mercredi

Prix La Flèche (L)

Dix 2ans se sont donnés

rendez-vous sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte pour leur premier objectif de

ce début de saison, le Prix La Flèche (L). Illustre épreuve pour la jeune

génération, elle a déjà couronné des chevaux de la trempe de Natagora (Divine

Light) en 2007 et avant elle de Topyo (Fine Top), vainqueur du Prix de l’Arc de

Triomphe à 82/1; de la meilleure 2ans en 1982 Ma Biche (Key to the Kingdom) ;

du champion Hector Protector (Woodman) ; du prodige Arazi (Blushing Groom),

premier cheval européen à remporter le Breeders’ Cup Juvenile sur le dirt,

auteur de huit victoires consé- cutives dont quatre Gr1 (six à 2ans) ; ou de

Zieten (Danzig), auteur, lui, de

cinq victoires consécutives

dont les Middle Park Stakes (Gr1). Oui, le Prix La Flèche est plein de

promesses. Il mène tout droit vers le Prix du Bois (Gr3, le 05/07).

 

Le chef Siyouni…

Dans cette nouvelle édition,

on trouve la ? JDG Rising Star ? Siyouni (Pivotal), chef de

fil des 2ans cette année en France. Et on déplore l’absence de Chantilly Crème

(Johannesburg), la bonne 2ans de Richard Gisbon lauréate du Prix du Bois Préau

(B) et au départ des Queen Mary Stakes (Gr2). En deux sorties, Siyouni est

resté invaincu. La première fois, il l’a fait de bout en bout, puis son

entourage a voulu lui apprendre son métier en le plaçant derrière un dos. Lors

de ses deux apparitions, il a fait forte impression en ne rencontrant

absolument aucune

 

 

 

VERBATIM

Alain de Royer Dupré, entraîneur

de Siyouni, le 25 mai : « On ne pouvait pas être plus démonstratif que lui le

matin. Il m’a obligé à le courir. Quand les 2ans sont précoces comme lui, on

n’a pas le droit d’attendre. Il demande à courir. »

Christophe Soumillon, jockey de

Siyouni, le 25 mai : « Siyouni a été très regardant durant le parcours. Il a

été facilement et la phase finale res- semblait à un bon galop. C’est un très

bon poulain et il va progresser de course en course. Il faut le laisser faire,

car lorsque je l’ai appuyé à la cravache, il s’est montré un peu fuyant. »

Thierry Lemer, entraîneur de

Molesne Bay, le 7 mai : « S’il monte de catégorie, il devra affronter le poulain

de Son Altesse Aga Khan, Siyouni, et tous les élèves des “grosses machines” qui

vont se mettre en route. Mais il est sûr que lorsqu’on a un bon cheval, il faut

aller battre les bons chevaux. Néanmoins, il faut dire que nous sommes

avantagés dans le Sud-Ouest à cette période de l’année, du fait du climat. Lors

de ses débuts, Molesne Bay avait gagné avec de la marge. Ce jeudi, il le fait

courageusement.»

 

 

 

 

MAISONS-LAFFITTE, Mercredi

Prix La Flèche (L)

…et une opposition ouverte

Comme Siyouni, Molesne Bay

(Panis), dépen- dant de l’entraînement de Thierry Lemer, reste sur deux

victoires en deux sorties. Il retrouve l’expérimenté Too Nice Name (Kingsalsa)

dans ce Prix La Flèche (L). Le pensionnaire de Robert Collet a depuis gagné une

course B à Fontainebleau par trois longueurs. Chez les pou- liches, Ladoga

(Exceed and Excel), lauréate du Prix Dictaway (B) pour son unique sortie, a

devancé Mon Nono (Statue of Liberty), qu’elle retrouvera, et Wonderfilly

(Invincible Spirit), qui a gagné une “B” depuis. À l’image de Ladoga, Dancing

Doreen (Ransom O’War) a gagné pour ses débuts. C’était à Strasbourg, dans une

course G et trois longueurs la séparaient de sa plus proche assaillante.