Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le prix du lys retrouve l’hippodrome des princes

Autres informations / 14.06.2009

Le prix du lys retrouve l’hippodrome des princes

CHANTILLY, Dimanche

 

 

Prix du Lys (Gr3)

A travers les époques, le

Prix du Lys (Gr3) a vu maintes fois son rôle, sa distance, son hippodrome et

ses conditions changées. Créé en 1907, il s’était couru à Chantilly (sous le

nom de Prix des Lions), hippodrome qu’il retrouve en 2009 après huit ans passés

à Longchamp. Cette décision a fait parler, car le Prix du Lys a pour rôle, dans

le nouveau pro gramme des 3ans, de préparatoire au Grand de Paris (Gr1,

2.400m), qui se dispute à Longchamp. Vocation que ce Prix du Lys a bien tenu

encore l’an dernier, puisque son tenant du titre, Montmartre (Montjeu), a

remporté dans la fouléé le Grand Prix de Paris. Pour lui succéder, ils sont six

cette année.

 

Deux étoiles dans la course

Deux ? JDG

Rising Star ? seront en piste, Gallilei (Ballingarry) et

World Héritage (Kahyasi). Cheval parfois un peu long à enclencher, Gallilei

vient de prendre une

bonne 3e place dans le Prix

de l’Avre (L – 26 mai), prépa-

ratoire à cette préparatoire

et remporté à l’issue d’une course sans train par l’espoir “Aga Khan” Beheshtam

(Peintre Célèbre). Capable de s’adapter à tous les rythmes et à tous les

terrains, Gallilei possède un profil d’un vrai classique de distance, raison

pour laquelle son entourage a fait l’impasse sur le Jockey Club (Gr1). C’est un

fils de Spectacular Joke (Spectacular Bid), lauréate du Prix Maurice de Gheest

(Gr2 à l’époque) en 1985 et génitrice de la gagnante du Prix Marcel Boussac

(Gr1) 2000 Amonita (Anabaa).

World Heritage est, pour sa

part, le concurrent le moins expérimenté du lot, avec deux sorties au compteur.

Il avait impressionné pour ses débuts dans le Prix des Gobelins (F), avant

d’aller sur le Prix de l’Avre, duquel il s’est classé sixième et dernier. Ce

classement peut paraître peu flatteur, mais des excuses peu vent être légitimement

invoquées. Au nombre de ces excuses, il y a son manque d’expérience, le fait

qu’il est rentré déferré et que les écarts avec les premiers étaient finalement

réduits (moins de trois longueurs au total).

 

Claremont, l’autre “Avrais”

La ligne du Prix de l’Avre,

qui s’est réduit à un déboulé de 300m, fait également apparaître Claremont

(Sadler’s Wells), deuxième de cette Listed. Il y avait long temps fait figure

de lauréat, avant de se faire toiser par Beheshtam. Une victoire de ce cheval

capable d’enrouler de loin ne serait pas surprenante et permettrait à André

Fabre d’inscrire pour la douzième fois son nom au palmarès de ce Groupe 3.