Marcel rolland : « questarabad ressemble à un pur-sang »

Autres informations / 22.06.2009

Marcel rolland : « questarabad ressemble à un pur-sang »

FRANCE GALOP S’ASSOCIE AU

BREEDERS’ CUP EN 2009

En remportant le Prix Alain

du Breil (Gr1), Rendons Grâce (Video Rock) est entré dans l’Histoire des

courses. Il est le premier AQPS à remporter ce prestigieux Gr1, celui réservé

aux 4ans. La race des “AQ” a toujours gagné des Groupes à Auteuil, certes, mais

c’était le plus souvent dans le Grand SteepleChase de Paris (Gr1) ou dans le

Prix La Haye-Jousselin (Gr1). En somme, les AQPS remportaient surtout des Gr1

pour chevaux d’âge exploitant au maximum leur qualité incontestée et

incontestable de sauteurs hors-pairs. Mais au fur et à mesure des années, au

fur et à mesure des croisements, les AQPS sont aussi devenus de très bons 4ans.

Rendons Grâce en est l’illustre preuve. Gagnant du Prix Renaud du Vivier (Gr1)

l’an dernier et inscrit au palmarès de cette course avec Homme du Jour, le

propre frère de Rendons Grâce, Questarabad (Astarabad) en est un autre exemple.

Dimanche, le pensionnaire de Marcel Rolland s’est imposé dans la Grande Course

de Haies d’Auteuil (Gr1). En 1967, déjà, la race était à l’honneur dans cette

épreuve avec Rivoli (Burgos). Entraîné par Georges Pelat, il était est le

premier demi-sang vainqueur d’une course principale.

 

Jour de Galop.– Vous avez

toujours eu quelques AQPS dans votre effectif, pour quelles raisons ?

Marcel Rolland.– C’est vrai

que j’en ai toujours eu un certain pourcentage. Ils n’ont jamais été

majoritaires, mais la discipline de l’obstacle implique naturellement que les

entraîneurs aient quelques AQPS. Ils ont toujours été de très bons sauteurs,

ils sont nés pour cela. De plus, mon père était éleveur d’AQPS, je pense que

cela vient un peu de cela aussi.

 

Dans vos méthodes

d’entraînement, faites-vous la

différence entre les AQPS et

les pur-sang ?

Non, pas réellement. Mais le

programme débute à 4ans, ils sont donc travaillés moins i n t e n s i v e m e n

t quand ils sont jeunes. Mais cela y a vingt ans. Ils étaient aptes à courir

plus tard que les pur-sang. Mais regardez maintenant, la meilleure 3ans

française actuelle est un AQPS, c’est Sway. Depuis des décennies, les AQPS sont

croisés avec les pur-sang. Il est donc normal que les caractéristiques de cette

race s’atténuent un peu au fur et à mesure et surtout, les “AQ” prennent

davantage du pur-sang sans entamer leur qualité de sauteurs. Cette race est née

pour sauter. Au départ, les Haras nationaux, seuls étalonniers à l’époque, ont

sélectionné des étalons dans le but de faire des chevaux d’obstacle.

 

Questarabad, par exemple, est

vraiment très “cheval de course”, les AQPS n’ont-ils pas

aussi changé dans leur modèle

?

Questarabad ressemble à un

pur-sang. D’ailleurs, maintenant, quand vous n’avez pas le programme sous les

yeux, vous ne pouvez plus différencier les AQPS des pur-sang par leur modèle.

Auparavant, c’était des chevaux très carrossiers. Mais tout cela dépend aussi

des familles.