Mine that bird tente de marcher sur les traces de thunder gulch

Autres informations / 05.06.2009

Mine that bird tente de marcher sur les traces de thunder gulch

BELMONT PARK (ÉTATS-UNIS),

Samedi 6 juin

 

 

 

Il faut remonter à 1995 et

Thunder Gulch (Gulch) pour trouver un gagnant du Kentucky Derby (Gr1) à la

première place des Belmont Stakes (Gr1). En cas de succès, le hongre volant

ferait même mieux que son devancier puisque Thunder Gulch n’avait pris “que” la

troisième place des Preakness Stakes (Gr1) alors que Mine That Bird (Birdstone)

vient d’y prendre le premier accessit, derrière la pouliche d’exception Rachel

Alexandra (Medaglia d’Oro).

L’aventure continue donc pour

l’entraîneur du Kentucky, Bennie “Chip” Woolley, qui va découvrir avec son

cheval l’hippodrome de Belmont Park. Plus que cela, c’est même pour lui une

découverte de New York que lui offre son pensionnaire. C’est ainsi qu’il a

déclaré au commentateur officiel de l’hippodrome new yorkais qu’il avait trouvé

Manhattan “plein de confusion”…

 

 

La stalle n°7

Avec la stalle n°7 sur les

dix possibles, Mine That Bird n’a pas forcément été gâté par le tirage des

places à la corde. Qu’importe pour ce concurrent dont la principale qualité –

et la grande force – est de terminer ses parcours à la vitesse du vent. C’est

d’ailleurs l’avis de son mentor : « Mon cheval vient toujours de l’arrière

garde de toute manière, ce ne sera donc pas un paramètre qui comptera vraiment.

» Concernant l’aptitude du hongre à la surface de Belmont Park, là encore, son

entourage montre la plus grande confiance. Il faut dire que la concurrence

s’est considérablement amenuisée. Ses suivants du Kentucky Derby se sont fait

porter “pâles”. Ni Pioneerof The Nile (Empire Maker – 2e à 76 longueurs), ni

Musket Man (Yonaguska, 3e) ne seront en piste.

 

 

 

La course la plus dure

Le sage retrait de Rachel

Alexandra est aussi le gage le plus sûr de réussite pour le poulain acquis

seulement 7.500$ yearling à une vente Fasig Tipton. Il est vrai que les Belmont

Stakes sont l’épreuve la plus sélective de la Triple Couronne américaine. Par

sa distance de 2.400m et par sa position dans le calendrier, seulement cinq

semaines après le Kentucky Derby et trois semaines après les Preakness. Les

Belmont sont l’épreuve où certaines idoles sont tombées et les rêves de Triple

Couronne se sont envolés. Depuis 2000, ils sont quatre dans ce cas avec War

Emblem (Our Emblem, 2002), Funny Cide (Distorted Humor, 2003), Smarty Jones

(Elusive Quality, 2004) et Big Brown (Boundary, 2008). Les Belmont sont, en

écho, la course des records les plus fous. Le record de Secretariat (Bold

Ruler) et ses trente et une longueurs en 1973 sont encore dans toutes les

mémoires. Le temps inscrit en l’occasion reste d’ailleurs toujours la référence

mondiale sur 2.400m en dirt : 2’24’’00.

 

 

 

Le facteur pluie

C’est l’arrivée de la pluie

qui est l’objet de tous les derniers commentaires américains. La piste est

devenue “sloppy” ce qu’on pourrait comparer en Europe à une pataugeoire… Là encore,

Chip Woolley ne semble pas désemparé. « Il s’est montré très à l’aise sur la

piste – ce que j’espérais. S’il y a une piste qu’il n’apprécie pas, nous ne

l’avons pas encore trouvée. » Ce temps et cette piste ne sont pas du goût de

tous. C’est le cas de l’entourage de Charitable Man (Lemon Drop Kid). Pour

Kiaran McLaughlin, « le cheval est prêt mais nous aimerions galoper sur une

piste rapide comme d’habitude, pour au moins lui entretenir la forme. Ce n’est

pas le cas et je ne sais pas ce que nous allons faire comme dernier entretien

[vendredi matin, ndlr]. » Charitable Man est l’opposition la plus sérieuse à

Mine That Bird et reste sur ses succès dans les Futurity Stakes (Gr2) et Peter

Pan Stakes (Gr2). Autre alternative possible, Dunkirk (Unbridled’s Song)

représente Coolmore sur le circuit américain des 3ans. Sa onzième place dans le

Kentucky Derby a déçu. C’est de lui que pourrait venir la vraie menace pour

Mine That Bird.