Orvallée sur sa lancée

Autres informations / 23.06.2009

Orvallée sur sa lancée

AUTEUIL, Mercredi

Prix Rigoletto (L)

Le Prix Rigoletto (L) est

parfois considéré comme une course de consolation pour les battus du Grand

SteepleChase de Paris (Gr1), un peu à l’image du Prix des Drags (Gr2), même si

les deux courses n’ont pas le même label. Par le passé, de grands chevaux ont

remporté cette épreuve et en ont fait un rendez-vous attendu. Mais cette année,

pas de champions au départ, ni même des chevaux ayant pris le départ de la

grande épreuve de la fin mai. Le Prix des Drags n’a d’ailleurs pas eu plus de

succès de ce côté-là puisque seul un concurrent du Grand Steeple y avait

participé.

Ce lot n’est d’ailleurs

constitué que de six unités. Lauréat dans un style plaisant pour son retour sur

le steeple d’Auteuil, Orvallée (Bulington) a été victime d’une fracture du

pied, qui l’a empêché de dévoiler tous ses moyens. Ce problème résolu, il est

prêt à refaire parler de lui. Connu pour être un cheval de bon terrain, il

s’adapte certes mieux au terrain souple, mais la piste d’Auteuil de la fin du

mois de juin ne devrait pas lui déplaire de toute manière. Reste à savoir s’il

se sortira du parcours sélectif des 4.400m, avec franchissement de la piste

extérieure. Appréciant les gros parcours de steeple, Petit Laugère (Dom Alco),

âgé de 6ans, n’a couru que dix-huit fois. Entraîné par Jean-Paul Gallorini, il

s’est notamment classé troisième du Prix Lutteur III (L). Sur ce tracé, il peut

réaliser un coup d’éclat…comme son entraîneur sait le faire !

Même s’il se montre

irrégulier, Professeur (Robin des Champs) a remporté le Prix Air Landais sur

4.300m et avait conclu cinquième du Prix du Président de la République (Gr3) en

2008. Des performances qui en disent un peu sur ses capacités. Egalement

entraîné par François-Marie Cottin, Palmier (Brier Creek) avait remporté le

Prix Finot (L) pour ses débuts en obstacle. Polyvalent, il est aussi à l’aise

sur les haies que sur le steeple. Il a terminé deuxième du Prix SaintSauveur

(L). Quant à Nedji Vallis (April Night), il n’évolue pas au même niveau qu’à

l’automne, étant un cheval saisonnier. Roi du Val (Astarabad) monte pour sa

part de catégorie et pourrait trouver la distance un peu longue.