Petite chronique (sélective) du prix de diane

Autres informations / 13.06.2009

Petite chronique (sélective) du prix de diane

L’histoire du Prix de Diane

est riche d’exploits, d’anecdotes. Voici des faits remarquables évidemment très

subjectifs.

1843 : le jeudi 18 mai 1843

Nativa et Dorade (gagnante en

1846) sont propres sœurs. Elles sont la propriété du prince Marc de Beauvau (5

fois vainqueur de l’épreuve).

 

1844

Lanterne (propriété du Prince

Marc de Beauvau) est égale ment gagnante du Prix du Jockey Club. Jouvence

(propriété d’Auguste Lupin) en 1853 et La Toucques (propriété du Comte Alfred

de Montgomery) en 1860 en font de même.

 

1860

Surprise sera la future mère

de Sornette, gagnante en 1870.

 

1864

Fille de l’Air remporte

également les Oaks.

 

1870

Sornette, la gagnante

appartient au Major Fridolin, une association formée par le baron de Nivière et

Charles Laffitte.

 

1874 et 1875

Le juge fait afficher

dead-heat, mais les propriétaires déci dent de recourir l’épreuve pour désigner

la gagnante.

 

1878

La lauréate Brie va devenir

la mère de Brisk, gagnante du Prix de Diane 1894. Elle est également la sœur de

Kilt, vainqueur du Jockey Club 1876. Cela nous ramène au

même exploit réalisé par

Latice et Lawman au 21e siècle.

1893

Praline, la gagnante,

débutait !

 

1924

La gagnante Uganda sera la

future mère de Ukrania (gagnante en 1929).

 

1927

Fairy Legend, sera la future

mère de Féérie (gagnante en 1938).

 

1928

Mary Legend est la propre

sœur de Fairy Legend gagnante l’année précédente. En 2009, Board Meeting est la

propre sœur de la gagnante du Diane Bright Sky.

 

1946

Record du nombre de partants

(27). Course courue à Longchamp.

 

1956 : le doublé Diane /

Jockey Club est réalisé par le même entourage.

Apollonia (Diane) et Philius

(Jockey Club) figurent aux pal marès pour les comptes de Marcel Boussac

(propriétaire), Charles Elliott (entraîneur) et Serge Boullenger (jockey).

 

 

1960

5 partants de

Maisons-Laffitte dont 3 par la famille Pelat (Pierre, Georges et Noël).

1961 : 1re et 2e place pour

la famille Rothschild La lauréate Hermières est la propriété du baron Guy de

Rothschild et est entrainée par Geoffrey Watson. Sa seconde est Valadon,

propriété du baron Elie de Rothschild (cousin de Guy), également entrainée par

Geoffrey Watson.

Hermières est la future mère

de Crystal Palace (Jockey Club 1977).

 

1964

608 pouliches engagées en

novembre 1962.

 

1965

Entrainée par Henri Delavaud,

Blabla est la dernière gagnante en provenance de Maisons-Laffitte. Depuis

l’après-guerre, Nikellora (1945), Pirette (1946), Bagheera

(1949) et Stratonice (1951)

l’avaient devancé.

 

1970

Sweet Mimosa est la propre

sœur de Levmoss (Arc de Triomphe 1969). A ce jour, elle est la seule lauréate

en pro venance d’Irlande.

 

1972

959 pouliches engagées le

mardi 22 décembre 1970. Le baron Alexis de Redé achète deux yearlings aux

ventes d’août à Deauville Deux ans plus tard, il remporte deux classiques, le

Diane avec Rescousse et le Grand Prix de Paris avec Pleben.

 

1974

1158 pouliches engagées le

mardi 19 décembre 1972. Highclere, la lauréate, est la propriété de Sa Majesté

la Reine d’Angleterre.

 

1975

Réunion annulée : grêve des

lads

 

1976

1050 pouliches engagées le

mardi 17 décembre 1974. Pawneese est la dernière gagnante du Prix Pénélope

ayant confirmé ensuite dans le Diane. Avant elle, et après-guerre uniquement,

il y a eu Rescouse en 1972, Roselière en 1968, Hermières en 1961, Timandra en

1960, Dushka en

1958, Pirette en 1946.

Pawneese enlève les Oaks

neufs jours plus tôt (4 juin) et s’impose en juillet dans les King George….

 

1977 : Doublé Jockey Club –

Diane pour un reproducteur

Caro est le père des

vainqueurs du Diane (Madelia) et du Jockey Club (Crystal Palace).

Depuis 1900, aucun étalon

n’avait réalisé ce doublé

 

1978

A partir de cette année,

trois forfaits au lieu de cinq for faits. Les engagements se font en décembre

de l’année précédente.

Reine de Saba est la 3e mère

d’Egyptband (gagnante du

Diane 2000).

 

1979

Three Troikas, seconde à un

nez de Dunette appartient à Mme Alec Head qui est la mère de l’entraineur et du

jockey.

 

1980

Mrs Penny est la sœur de

Cadeaux d’Amie (mère de Hatoof)

 

1981

En provenance d’Italie, Val

d’Erica, la seconde, s’adjuge les 1000 Guinées (Regina Elena) et les Oaks

italiennes avant de traverser les Alpes.

 

1984

Northern Trick sera la future

grand-mère de Light Shift (Oaks 2007).

 

1985

Les pouliches sont engagées

en février de leur année de 3 ans (en 1985, il s’agit du 6 février).

Dorénavant plus que deux

déclarations de forfaits. Lypharita réalise 2’05’’90, le temps record du Prix

de Diane (il sera égalé en 2006).

 

1987

La gagnante, Indian Skimmer,

est supplémentée. Elle est entraînée par Henry Cecil.

 

1990

Les deux premières sont

entrainées par Henry-Richard Amherst Cecil. Ses deux pouliches, Rafha et Moon

Cactus sont issues du même étalon, Kris.

 

1998

Zainta a enlevé le Prix

Saint-Alary. Gagnante ensuite du Prix du Diane et du Prix de la Nonette, elle

inscrit à son pal marès six victoires consécutives. La série s’achève dans le

Prix Vermeille battue par Leggera (future seconde du Prix de l’Arc e Triomphe)

et Cloud Castle.

 

2003

Nebraska Tornado arrive

invaincue et le restera.

 

2004

Latice, sœur ainée de Lawman

(Jockey Club 2007)

 

2005 : Deux invaincues au

départ : Divine Proportions et Vadawina

Divine Proportions restera

invaincue et s’imposera ensuite dans le Prix d’Astarté. Neuf victoires

consécutives ; son invincibilité s’achèvera dans le Jacques Le Marois devan cée,

entre autres, par son frère Whipper.

 

2006

Confidential Lady est la 7e pouliche

lauréate en provenance d’Angleterre.

Germance arrive invaincue

avec un palmarès qui inclut les Prix Pénélope et Saint-Alary.

 

2007

West Wind est supplémentée et

Coquerelle arrive invaincue.

L’arrivée est composé de

trois pouliches entrainées en Province.

 

2008

Deux invaincues au départ,

deux entraînées par Alain de Royer Dupré : Zarkava (Poule d’Essai) et Leo’s

Starlet

(Cléopatre). Zarkava remporte

son 3e Groupe 1 après le

Prix Marcel Boussac et la

Poule d’Essai des Pouliches. Elle restera invaincue et remportera le Prix de

l’Arc de Triomphe à sa dernière sortie.