Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Sariska obtient en force des oaks mouvementés

Autres informations / 06.06.2009

Sariska obtient en force des oaks mouvementés

Investec oaks (Gr1)

La pouliche ne passe pas

inaperçue. Déjà au paddock, elle surpasse les autres. Sariska (Pivotal) est

dotée d’un modèle peu commun. Epaisse, grande, forte. Très signée Pivotal

(Polar Falcon) pourrait-on dire. Mais en action, elle sait aller vite. Son physique

peut aussi servir ses intérêts dans les phases âpres de lutte durant lesquelles

les Anglais – et Irlandais – n’hésitent pas quelquefois à entrer en contact.

C’est ce qui s’est passé à 400m de l’arrivée, lieu de dénouement de ces

Investec Oaks (Gr1) 2009. Rainbow View (Dynaformer) tentait son va-tout entre

Sariska en tête et High Heeled (High Chaparral), la plus à l’extérieur. La

porte s’est refermée, à l’initiative de Sariska qui s’est mise à pencher sur

High Heeled. Véritablement arrêtée, Rainbow View rendait les armes et se

montrait incapable de se relancer et concluait à sept longueurs de ses

devancières. Pendant ce temps, un trio de tête avait établi sa hiérarchie de

manière plus orthodoxe en son sein : Sariska dominait en force Midday (Oasis

Dream), venue côté

intérieur, et High Heeled, en

pleine piste.

 

Une longue enquête, en

particulier au regard des habitudes anglaises, était déclenchée à l’arrivée.

Lady Bamford, éleveur et propriétaire, Michael Bell et Jamie Spencer devaient

attendre pour savourer leur victoire. La règle anglaise de la prime à

l’initiative et à la progression des candidats a fonctionné au bénéfice de

Sariska. Rainbow View, la perdante du contact n’a pu se relancer et montrer

qu’elle avait effectivement son mot à dire à l’arrivée. Le bénéfice du doute a

donc pesé en faveur de Sariska.

 

Un entourage aux anges

Michael Bell remportait son

deuxième classique anglais après le triomphe de Motivator (Montjeu) dans le

Derby (Gr1) en 2005. Ce dernier est à ce jour le meilleur cheval qu’il ait eu

sous sa responsabilité.

« J’étais vraiment très chaud

avant la course car j’ai toujours pensé qu’elle avait un potentiel énorme. Et

comme je ne pouvais faire plus pour elle, elle portait toute ma confiance. »

Concernant la monte de Jamie Spencer, l’entraîneur portait un jugement quelque

peu partisan. « Jamie (Spencer, ndlr) a toujours été au bon endroit au bon

moment. Mais probablement a-t-il été en tête un peu trop tôt. Je pense qu’elle

aurait gagné de toutes les façons. »

 

L’incident décrypté

Après avoir patienté en

sixième ou septième position, Sariska s’est écartée à Tattenham Corner pour se

rapprocher des leaders qui avaient impulsé un train régulier, sans excès. A son

extérieur, en léger retrait, venait High Heeled. La très attendue Rainbow View,

en rachat des 1.000 Guinées (Gr1), était pour sa part dans la partie finale du

peloton. Midday était côté corde. C’est à 400m du poteau que la vraie décision

a eu lieu. Rainbow View avait alors enclenché et refaisait du terrain sur le

trio de tête, déployé de la corde vers l’extérieur dans l’ordre suivant :

Midday, Sariska, High Heeled. Tentant sa chance entre les deux dernières

citées, elle voyait l’espace se refermer par un mouvement de Sariska. Jamie

Spencer portait et utilisait pourtant sa cravache du bon côté, de sa main

droite. Complètement reprise, Rainbow View abdiquait ensuite et ne pouvait

repartir. Elle terminait loin de Sariska, à sept longueurs. Commentaire de

Jimmy Fortune : « Nous avons été mis K.O. ! »

 

Une tête de trop pour la

neuvième d’Henry Cecil

La tête qui coûte la deuxième

place à Midday prive Henry Cecil d’un neuvième succès dans les Oaks. Le maître

entraîneur regrettait juste que sa pensionnaire n’ait pas bénéficié d’un

parcours plus limpide. « J’aurais aimé qu’elle bénéficie d’une course plus

limpide. Je ne cherche pas d’excuse mais elle a tout de même réalisé une grande

prestation. »