Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Stotsfold, un petit dur à l’anglaise

Autres informations / 19.06.2009

Stotsfold, un petit dur à l’anglaise

LONGCHAMP, Jeudi

Prix La Coupe (Gr3)

Dans la phase finale de La

Coupe de Longchamp (Gr3), on a cru un moment que le français Starlish (Rock of

Gibraltar) allait           venir

“croquer” le britannique Stotsfold (Barathea). Mais ce dernier, malgré un

parcours peu avantageux, n’a rien lâché et a gardé le meilleur jusqu’au poteau.

C’est la cinquième fois en dix ans que la victoire revient à un entraîneur

britannique dans ce Gr3 et, cette fois, c’était l’entraînement de Walter

Swinburn qui était à l’honneur. Il n’était pas présent mais son beau-père,

Peter Harris, également propriétaire du cheval, était là et nous disait avec

son accent bien anglais : « Je me suis occupé de Stotsfold en début de

carrière, mais j’ai arrêté l’activité d’entraîneur et j’ai placé le cheval chez

mon gendre. C’est notre première victoire à Longchamp et je suis très content

de la manière dont le cheval a gagné. C’était une course typiquement française,

sans trop de train, et le cheval s’est montré dur dans la phase finale. Pour le

moment, nous n’avons pas d’objectifs précis avec lui, mais nous pourrions,

pourquoi pas, revenir courir en France. » La victoire de Stotsfold n’est pas

surprenante, car ce cheval était déjà double gagnant de Gr3 en Angleterre et

venait de terminer troisième de Cima de Triomphe (Galileo) – lauréat du Derby

italien l’an dernier –dans les Brigadier Gerard Stakes (Gr3). Le deuxième, ce

jour-là, n’était autre que Conduit (Dalakhani), auteur du fantastique doublé de

Gr1 St Leger de Doncaster-Breeders’ Cup Turf. Stotsfold permet également au

jockey anglais Adam Kirby de remporter son premier succès en France.

Pour sa part, Elie Lellouche

n’était pas vraiment déçu de la prestation de son pensionnaire, Starlish : « Le

cheval court très bien. Mais il aurait préféré plus de rythme, cela l’aurait

avantagé, lui qui aime venir sur les autres. Là, il est seulement battu par un

Anglais très dur. »

 

Bon Grain, tel l’Olympique de

Marseille

Les dernières prestations de

Bon Grain (Muhtathir) laissaient planer des doutes. Où en était ce bon cheval

qui avait tout de même pris part, l’an dernier, à la Poule d’Essai des Poulains

(Gr1) ? Il nous a donné sa réponse, terminant troisième au prix d’un bon effort

final et faisant dire à son entraîneur, Jean-Jacques Napoli : « La dernière

fois, il avait été malheureux à Lyon et, ici, je m’attendais à ce que le cheval

coure bien. Il m’a montré qu’il avait le niveau et il peut gagner son Gr3, car

il rendait du poids à des chevaux de Groupe dans cette Coupe. » Quant on

demande à l’entraîneur marseillais s’il y a cru, il répond : « C’est comme

l’O.M., ils ont été en tête jusqu’à la journée de la fin… Là aussi, dans la

ligne droite, j’ai cru que Bon Grain pouvait gagner, mais il a manqué d’un

petit truc. »

 

Sans Chichi, une première

réussie pour Yann Barberot

Installé très récemment

entraîneur, à Deauville, Yann Barberot n’aura pas attendu longtemps pour

présenter son premier partant dans un Groupe. Ici, il avait aligné Sans Chichi

( C h i c h i c a s t e n a n g o ) , héroïne de deux gros handicaps le mois dernier,

ce

qui lui a valu de s’élancer

ici dans la peau de la favorite (!). Elle se classe quatrième après avoir dû

patienter pour avoir l’ouverture, et son entraîneur nous disait : « Je suis

vraiment content de sa course, car elle me montre qu’elle a le niveau pour

aller avec ces chevaux-là. Je pense d’ailleurs que si elle avait eu l’ouverture

plus tôt, elle aurait obtenu un meilleur classement. Elle fait encore un super

truc aujourd’hui. Je n’avais pas vraiment de pression de la voir favorite, je

trouvais ça même plutôt amusant. Elle a remporté deux tiercés, ce qui explique

certainement cela. »

 

Le petit-fils d’une bonne

jument

Le pedigree de Stotsfold se

distingue surtout par la présence, comme deuxième mère, de Sing Softly

(Luthier), qui était une très bonne compétitrice. Elle remporta les Pretty

Polly Stakes (L) ainsi que les Lancashire Oaks (Gr3). Elle se plaça également

au niveau Gr2 dans les Ribblesdale Stakes et les Park Hill Stakes

 

 

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Mr Brock (Fort Wood),

Willywell (Jimble), Goose Bay (Groom Dancer), Torrid Hell (Vettori).

Tous couru.

Goose Bay s’installe vite en tête de l’épreuve avec Mr Brock dans son sillage. Runaway

galope en troisième

position avec Willywell et

Starlish. Sans Chichi est au sein du peloton

avec Stotsfold. Bon Grain patiente en retrait alors que Torrid Hell,

qui perdu du terrain en partant, se trouve a distance

du peloton. Se montrant allant, Mr Brock vient à la hauteur de Goose Bay

dans la fausse ligne droite alors que

Stotsfold se rapproche en épaisseur. Runaway

et Stotsfold viennent attaquer les animateurs à l’entrée de la ligne droite en compagnie de Bon Grain.

Starlish doit patienter au cœur du

peloton avant de pouvoir être lancé. Stotsfold prend le meilleur à mi-ligne droite mais Bon

Grain et Starlish se font pressants. Stotsfold gardera le meilleur, s’imposant

tout de même assez sûrement. Starlish a bien fini pour venir s’emparer de la deuxième

place aux dépens de Bon Grain, auteur

d’un très bel effort final

en pleine piste. Malheureuse

lors du démarrage, Sans Chichi a bien terminé, en retrait, passant le poteau avec

des ressources.