Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Tax free, le roi du “gros chêne”

Autres informations / 01.06.2009

Tax free, le roi du “gros chêne”

Prix

du Gros-Chêne (Gr2)

David

Nicholls est réellement le king of sprinters (roi des sprinteurs), comme l’ont

surnommé les Anglais. Il a fait sien le Prix du Gros-Chêne (Gr2), avec Tax Free

(Tagula) en s’emparant également du record de la course ! Le meilleur temps du

“Gros-Chêne” était de 56’’80, en 2003. Ce dimanche, son pensionnaire a bouclé

le kilomètre en 56’’70.

«

On dit de moi que je suis le roi des sprinteurs, mais je gagne avec eux,

simplement parce qu’ils constituent le plus gros de mon effectif. Regardez, je

viens de gagner une listed sur 2.800m », a déclaré l’entraîneur rieur.

«

We love you ! » s’exclame Mme Hewitson la

femme

du propriétaire, Ian, en embrassant son cheval les deux bras autour de lui

avant de se jeter sur son lad pour le féliciter. Le plaisir à l’anglaise !

Pendant ce temps, David Nicholls, communément appelé Dandy Nicholls, répond aux

questions des journalistes, bras dessus bras dessous avec son propriétaire : «

C’est un cheval très dur et très courageux. Je suis fier de lui. Nous allons

étudier la suite de son programme, mais il pourrait aller sur les King Stand

Stakes (Gr1) à Ascot. »

C’est

vrai que Tax Free a dû user de courage pour revenir chercher Black Mambazo

(Statue of Liberty) qui avait un instant pris sa mesure. L’entraîneur du

deuxième, Luigi Riccardi nous a déclaré : « Une nouvelle fois, je suis battu

par Dandy Nicholls ! Le cheval court très bien et il n’ira certainement pas en

Angleterre. Il y a une course qui est importante pour lui à mes yeux, c’est le

Prix de l’Abbaye

(Gr1),

duquel il a pris la 8e place l’an dernier. »

Après

avoir ouvert sa stalle avant les autres, l’un des sprinteurs en vue, Benbaun

(Stravinsky) a pris la troisième place. Pourtant, à l’annonce des hostilités,

il semblait complètement dominer la situation. African Rose (Observatory), non

moins en vue, a pris la quatrième place. « Elle court très bien et réalise une

excellente rentrée. Il n’y a rien à dire de plus. », nous a simplement déclaré

Christiane Head-Maarek, son entraîneur.

 

Marchand

d’Or, le “Maurice de Gheest” compromis Pour la troisième fois de suite,

Marchand d’Or (Marchand de Sable) a déçu, ne montrant aucune accélération.

Après la course, Freddy Head restait circonspect, disant : « Comme ça, je n’ai

pas vraiment d’explication à donner. Nous n’arrivons pas vraiment à comprendre

pourquoi il court mal et ce depuis trois courses. Physiquement, nous n’avons

rien trouvé, mais nous referons certainement d’autres examens. Pour la suite,

je ne sais pas trop. Il est certain que le Prix Maurice de Gheest (Gr1)

s’annonce

un peu compromis pour le moment. Nous allons certainement laisser Marchand d’Or

tranquille un moment. Vous savez, dans les grandes carrières de sprinters, les

hauts et les bas sont fréquents. »

La

longue, très longue enquête

Pas

mois de trois réclamations et une enquête ouverte d’office ont fait languir

David Nicholls, trépignant dans le cercle des vainqueurs pendant vingt minutes,

les yeux rivés

sur

la rediffusion de la course. Christophe Soumillon, 2e, a porté réclamation

contre son cheval… Il y a trois semaines, Dandy Nicholls était venu à Longchamp

pour remporter le Prix de Saint-Georges avec Inxile (Fayruz). Et c’est

d’ailleurs ce qu’il a fait pendant 20 minutes avant s’être vu retiré la

victoire après une longue angoisse… Ce dimanche, à Chantilly, la sirène des

commissaires a retenti, une cascade de gênes est en cause. Tax Free aurait gêné

Black Mambazo qui aurait gêné Benbaun, qui aurait gêné Delvita (Pinmix) par

contrecoup… Un véritable casse-tête que le bureau des commissaires a résolu en

une annonce : l’arrivée est maintenue. Delvita reste sixième.

 

David

Nicholls, le sprint lui va si bien

Non,

ce n’est pas parce qu’il est de petite taille, rapide quand il parle et vite

sur jambes que le sprint va si bien à David Nicholls ! Non, les statistiques

réalisées rien qu’en France sont la preuve irréfutable qu’il est un entraîneur

de sprinteurs. Depuis 2001, David Nicholls a présenté six partants dans le Prix

du Gros-Chêne pour deux victoires (Tax Free en 2009 et Moss

Vale

en 2006), une 2e place (Peace Offering en 2007), deux 3e

places

(Tax Free en 2006, Moss Vale en 2007) et une 4e place

(Captain

Rio en 2003).

Il

a remporté neuf victoires en France et dix-huit places et toutes sur les

distances de 1.000m. à 1.200m excepté le Prix du Palais Royal sur 1.400m depuis

2000 !

Le

fils de David Nicholls, Adrian (qui a de qui tenir), a remporté sa sixième

victoire en France en seize montes depuis 2005.