Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Temple lord, le prince d’auteuil

Autres informations / 17.06.2009

Temple lord, le prince d’auteuil

AUTEUIL, Mardi

Prix Aguado (L)

 « Temple Lord (Califet) est un phéno- mène .»

Guy Cherel ne tarit pas d’éloge pour son pensionnaire, vainqueur du Prix Aguado

(L). Entre les deux der- nières haies, Temple Lord est arrivé en roue libre sur

le fougueux animateur Kotkidy (Anabaa Blue) et en a disposé sûrement pour l’emporter

de six longueurs en étant flatté par son partenaire…Il est l’incontestable

numéro un de sa promotion. « Je dois d’abord sou- ligner qu’il n’est pas normal

qu’un concurrent [Kotkidy, ndlr] prenne vingt longueurs d’avance en partant,

nous a déclaré Guy Cherel. Ce n’est pas correct mais je ne vais pas me plaindre

puisque j’ai gagné. Je n’ai jamais eu peur avec Temple Lord. La seule raison

pour laquelle j’ai peur avec des chevaux comme lui, c’est qu’il s’accidente. À

l’image de Sunny Winner (Villez), un autre vainqueur du Prix Aguado pour mon

entraînement, il est exceptionnel. Il a une action superbe, saute bien et est

facile à entraîner. D’ailleurs je le monte moi-même le matin. On est quand même

meilleur entraîneur lorsque l’on entraîne des chevaux comme Temple Lord. On

n’invente rien. À l’automne, il devrait viser le Prix Cambacérès (Gr1). En

revanche, il n’est pas à l’ordre du jour qu’il soit étalon, d’autant que j’ai

connu des difficultés pour placer son père Califet (Freedom Cry) au haras. Je

tiens à remercier Yves de Nicolay, qui a fait du super boulot avec lui et

Cyrille Gombeau qui l’a très bien monté. »

 

Des Listeds de plat à celles

d’obstacle

Deux fois placé de Listed et

cinquième du Prix des Chênes (Gr3) pour Yves de Nicolay, Temple Lord pouvait

être qualifié de bon poulain en plat. Passé sur les haies sous l’en- traînement

de Guy Cherel, il a pris une autre dimension, celle d’un champion s’épanouissant

totalement dans sa nouvelle discipline. La preuve avec son palmarès sur les

obstacles. Une place et trois victoires dont deux dans les Prix Stanley (L) et

Aguado, les deux championnats pour les poulains de 3ans sur les balais. Guy

Cherel possède ainsi le meilleur poulain et la meilleure pouliche de 3ans sur

les haies. Il est en effet l’entraîneur de Sway (Califet), lauréate du Prix

d’Iéna (L) et fille de Califet, comme Temple Lord. Une belle réussite pour

l’étalon que l’entraîneur man- sonnien a toujours soutenu.

 

Honorable deuxième place de

Kotkidy

Accumulant les fautes, le

brillant Kotkidy n’a pas pu repartir lorsque Temple Lord l’a débordé, mais a

réussi à conserver le premier accessit. Son entraîneur, Jean-Paul Gallorini, a

déclaré au sujet du vainqueur du Prix Wild Monarch (L) :

« Kotkidy est rentré déferré

et il a perdu du terrain en allant au large dans le tournant final. Il court

bien. Nous n’avons rien tenté avec lui en allant devant puisque c’est sa façon

de courir. Quoiqu’il en soit, je ne vais pas le mettre “à réclamer” tout de

suite… (sourires) »