The hawthorn hill international stakes (gr2, pa) no risk al maury ne fait pas  mentir  le dicton

Autres informations / 25.06.2009

The hawthorn hill international stakes (gr2, pa) no risk al maury ne fait pas mentir le dicton

NEWBURY, Lundi

Si l’origine du proverbe “jamais deux sans trois” reste

encore mystérieuse de nos jours, au mieux on la situe au XIIIe siècle, son application

ne se dément pas et c’est avec brio que le pensionnaire de la britannique

Gillian Duffield, No Risk Al Maury (FR) (Kesberoy), s’est imposé pour la

troisième fois consécutive dans les Hawthorn Hill International Stakes (Gr2 PA)

lundi soir, sur l’hippodrome de Newbury.

 

Ce cheval, élevé au Haras du Maury chez Mme Renée- Laure

Koch, ne se ressent pas du poids des années et a confirmé son rang parmi les

meilleurs chevaux arabes d’âge. Auteur d’un quasi sans-faute durant sa

carrière, il porte aujourd’hui son record à 12 victoires en 14 sorties, son

seul vrai faux-pas ayant été sa septième place l’année dernière à Saint-Cloud

dans la Coupe d’Europe des chevaux arabes.

 

Effectuant une rentrée après dix mois d’absence, il n’a fait

qu’une bouchée d’une opposition pourtant loin d’être négligeable et s’est

offert le premier Groupe de la saison bri- tannique pour les pur-sang arabes.

 

Invaincu sur ce parcours en six tentatives, No Risk Al Maury

a distancé de quatre longueurs et demie la jument Nokomys (Amer), entraînée par

Bill Smith, qui effectuait sa rentrée et se prévalait d’une deuxième place dans

les NDB Hatta International Stakes (Gr1 PA) obtenue le 20 juillet 2008 sur ce

parcours. C’est Elmalak Elwahed    (FR)

 

(Djel Bon), pouliche de 4 ans née en France et placée sous

la férule de Rod Simpson, l’homme qui s’est mis en valeur cet hiver à Dubaï en

remportant notamment le Dubai Kahayla Classic (Gr1 PA), qui prenait la

troisième place. Elle était suivie de près par Dorat Nour (FR) (Orient

Express), l’une de nos meilleures 3 ans l’année dernière, qui a quitté les

boxes de Robert Litt récemment pour ceux de Mme Georgina Ward. Deuxième du

Qatar French Arabian Breeders Cup (Gr1 PA) le 3 octobre 2008 à Saint-Cloud,

elle venait de faire une bonne rentrée en prenant la troisième place du Prix de

l’Elevage (Gr2 PA) à Toulouse, le 17 avril dernier.

 

L’entraîneur du champion, Mme Gillian Duffield, ne nous

cachait pas sa satisfaction : « Je pensais qu’il aurait besoin d’une course. Il

n’avait pas couru depuis presque un an, ayant même dû rester au box pendant

trois mois suite à des petits pépins. Mais il est toujours aussi bon. » Tout

comme son éleveur, Mme Renée-Laure Koch : « C’est un cheval appartenant à une

famille qui sort de l’ordinaire. Sa propre sœur, Nacree Al Maury, a gagné à

Toulouse il y a huit jours le Prix Damas (Gr3 PA). C’est un croisement

exceptionnel côté maternel et surtout une famille très tar- dive. Ce sont des

chevaux qui atteignent leur plénitude à la fin de leur année de 4ans, début

5ans. C’est tout le talent de son entraîneur, Gillian Duffield, de l’avoir

compris. Elle l’utilise vraiment au mieux. » Pour la suite de son pro- gramme,

Gillian Duffield nous éclaire quelque peu : « Il est engagé dans les Harwood

International Stakes (Gr2 PA – 1.600m) le 8 juillet à Newmarket et les Dubai

International Stakes (Gr1 PA – 2.000m) à Newbury le 19 juillet. Deux courses

dont il est le tenant du titre. Après, il pourrait prendre la route d’Istanbul

et enfin être au rendez-vous du Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA) à Longchamp

début octobre, qui est un objectif majeur. »