Un attachement unanime

Autres informations / 27.06.2009

Un attachement unanime

Pas une

once de fausseté quand on évoque Highest Honor. Le cheval n’appelait, comme

peuvent le faire de très rares personnalités, que des éloges et des marques de

sympathie sincère. Alec Head, Nijad Farès et Pascal Bary [lire page 1] nous ont

livré leurs réactions.

 

Alec

Head : « Un bon passage de ma vie avec lui »

Entré en

1988 au Haras du Quesnay comme étalon, Highest Honor n’est est sorti qu’en

2008, pour vivre une retraite heureuse au haras de Manneville. « Je l’ai vu

dans son paddock, il y a deux semaines. Il était très beau, magnifique. C’était

un étalon exceptionnel qui faisait des chevaux solides et beaucoup de

gagnants.

Il n’a jamais sailli de grandes poulinières et n’a jamais eu la cote au

top-niveau. Il n’était d’ailleurs pas rentré au haras comme un “top” mais comme

un bon cheval. Je l’avais pris car il avait une mère par Riverman, un cheval

que j’aimais beaucoup et que j’avais eu. J’avais aussi une place cette

année-là… Il est de la même génération que Bering et, avec ces deux-là, j’ai

traversé un bon passage de ma vie.

C’était

un cheval très attachant, sans problème, qui produisait des chevaux au bon

mental. Il croisait très bien avec le sang de Northern Dancer. Le fait qu’il

soit devenu un très grand étalon est toujours une chose mystérieuse. C’est bien

le mystère de la Nature car c’est elle qui commande.

Et je me

rends compte aujourd’hui que je n’ai pas tant de filles d’Highest Honor que

cela au haras. La disparition de Dédication n’a rien arrangé mais j’ai une de

ses filles. J’ai aussi un 2ans d’elle qui me plaît [par Malibu Moon, ndlr]

alors que le yearling, par Anabaa, va passer aux ventes, cet été, à Deauville.

Pour

continuer l’œuvre d’Highest Honor, je pense à entrer comme étalon son fils

Dunkerque. C’est d’ailleurs le propre frère de Dédication. »

 

Nijad

Farès, la fidélité jusqu’au bout

Fils

d’Issam Farès, Nijad Farès nous a déclaré : « Toute l’équipe du Haras du

Manneville est triste depuis la disparition d’Highest Honor. Il a été pour nous

un merveilleux étalon auquel nous avons toujours été fidèles et qui nous l’a

bien rendu. Nous avons encore de jeunes produits de lui. Highest Honor a

toujours bien produit, avec constance. »