Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Une journée de l’extrême réussie

Autres informations / 14.06.2009

Une journée de l’extrême réussie

La pause accordée au

programme du galop en France samedi 13 juin était au service d’une grande

journée réservée au trot. Ce grand et traditionnel rendez-vous du Prix du

Président de la République était, cette année, exceptionnel. Baptisée la

journée de l’Extrême, la réunion de Vincennes s’est inscrit au livre des

records pour plusieurs raisons : par le nombre de courses disputées (24,

réparties techniquement dans trois “réunions”), par la durée de ce programme

(12 heures, de 11h à 23h), par les animations proposées au public.

 

Une animation permanente

De fait, dès 11h, les

tribunes de Vincennes accueillaient turfistes et curieux, attirés par le saut à

l’élastique et les autres nombreuses animations sportives (jet stream, pocket

surf). La patrouille de France a fait un passage très attendu en tout début

d’après midi. Il s’agissait là d’une première. Plus près du sol, des danseuses,

des groupes en charge de l’animation comme des “géants” (hommes sur échasses)

ont sillonné les foules sur fond musical. En fin d’après midi, un concert de

Nâdiya offrait un spectacle bis pour le jeune public. La partie nocturne a

inauguré le lancement de courses spécifiques à l’événement : les Trophées. Le

Trophée de l’endurance imposait ainsi une distance inhabituelle de 4.675m, le

Trophée de la vitesse la distance de 1.609m.

 

Des performances sportives

d’exception Incontestablement un succès, du point de vue organisation et de

l’audience, cette grande et longue journée a aussi consacré d’authentiques

champions. Les points forts sportifs sont au crédit de Rombaldi (Lulo Josselyn),

qui a sur volé le Prix du Président de la République (Gr1), de Severino

(Gobernador), qui a montré un courage étonnant pour remporter le Prix Albert

Viel (Gr1), et de Scipion du Goutier (Goetmals Wood), qui a littéralement

écrasé l’op position du Prix d’Essai (Gr1). Ce dernier appartient à Jacques

Seror, le propriétaire de La Grande Dame (Daliapour). Différentes personnalités

du Galop s’étaient d’ailleurs rendues à Vincennes. Tel Eric Libaud, invité par

son propriétaire Jean Luck, dont la casaque a fait merveille avec Rombaldi.