Battle winner se rappelle à notre bon souvenir…

Autres informations / 17.07.2009

Battle winner se rappelle à notre bon souvenir…

COMPIÈGNE, Jeudi

Prix d’Arras

GRÂCE AUX COMMISSAIRES

Les quatre dernières sorties

de Battle Winner (Victory Note) étaient pour le moins moyennes. Jeudi à

Compiègne, il termine 2e derrière Natural Leader (Dansili), mais un coup de

pouce du destin lui permet d’hériter du succès. Après l’arrivée, les

commissaires déclenchent une enquête. Anthony Crastus, jockey de Vin Royal (Sadler’s

Wells),

arrivé 5e et Dominique Bœuf,

pilote de Manaba (Anabaa), classé 4e, portent réclamation contre Maxime Guyon,

cavalier de Natural Leader. Au regard du film, on s’aperçoit que Natural Leader

gêne Manabaa dans les cent derniers mètres, en lui refermant la porte.

Logiquement, il est rétro gradé derrière Manaba, mais devant Vin Royal.

Pensionnaire de Markus Nigge, Battle Winner signe ainsi sa deuxième victoire,

lui qui n’avait plus gagné depuis le 22 août 2008, date de son succès dans le

Prix de Tracy sur les 2.400m de la P.S.F. deauvillaise. Il était alors entraîné

par Philippe Van de Poële. En cette occasion, il devançait Fully Funded

(Aptitude), quatre fois placé de Listed.

 

Du caractère gras dans la

famille

La mère de Battle Winner,

First Served (Highest Honor), est restée inédite. Elle a donné six produits,

dont trois sont gagnants, parmi lesquels Madani (Royal Applause), trois fois

placé de Listed. La deuxième mère de Battle Winner,

Elite Guest (Be my Guest),

est 3e de Gr3. Elle est la mère

d’Amigoni (Danehill),

vainqueur de Gr3 au Curragh, de Newton (Danehill), 4e du Prix Jean-Luc

Lagardère (Gr1) et d’Hésiode (Highest Honor), trois fois 3e de Gr2 avant

de prendre part au Prix de

l’Arc de Triomphe (Gr1) de

Sinndar (Grand Lodge) en

2000.

 Les autres partants dans leur ordre d’arrivée

:

Khadar (Sholokhov),

Regionalista (Roi Normand), Sirham (Sadler’s Wells). – Tous couru.

Vin Royal prend les commandes

de l’épreuve. Il galope devant Regionalista, Miss Heart et Battle Winner.

Manaba évolue ensuite, précédant Sirham et Khadar, mal parti. En face, Manaba

quitte sa position et vient s’installer en tête. Dans le tournant final, le

peloton galope à deux mètres de la corde. À l’entrée de la ligne droite, Manaba

a des res sources mais son jockey ne le sollicite pas. Battle Winner se

rapproche en dehors et se retrouve sur la même ligne que Miss Heart et Manaba

qui est lancé à trois cents mètres du poteau. Mais Natural Leader surgit le

long de la corde, tout en gênant Manaba. Il gagne nettement devant Battle

Winner, courageux, et Miss Heart. Manaba est seu lement 4e. Vin Royal a flotté

à plusieurs reprises, concluant 5e. Après réclamations puis enquête, les commissaires

décident de rétrograder Natural Leader de la première à la quatrième place.

Battle Winner hérite donc de la victoire.