Beta leo, en attendant mieux

Autres informations / 10.07.2009

Beta leo, en attendant mieux

DEAUVILLE, Vendredi

Prix d’Avranches (B)

 « Nous pourrions aller sur le Prix de Cabourg

(Gr3) avec Beta Leo (AP Indy). » Pascal Bary a dévoilé de grandes ambitions

pour sa pensionnaire, suite à ses débuts victorieux dans le Prix la Belle II

(F) à Maisons-Laffitte. Mais avant d’aller peut être sur le Gr3 deauvillais,

l’entraîneur cantilien a préféré lui

donner une autre course, ce

qui paraît logique au vu du laps de temps entre ses premiers pas et le Prix de

Cabourg. Beta Leo sera donc au départ des 1.200m du Prix d’Avranches (B),

vendredi à Deauville. Elle fera ainsi une reconnaissance de la ligne droite de

la Touques et elle sera l’attraction de la course. En effet, elle est issue

d’une des plus belles familles de l’élevage Niarchos, celle de la souche de

Machiavellian (Mr. Prospector), Exit to Nowhere (Irish River) et Ocean Of

Wisdom (Mr. Prospector), tous étalons. Sa mère, Denebola (Storm Cat), à

laquelle elle ressemble, tant au niveau du physique que du comportement en

course, a remporté le Prix Marcel Boussac (Gr1), après avoir fait sien le Prix

de Cabourg. Beta Leo est son premier produit. L’excellente Coup de Génie (Mr.

Prospector) est sa deuxième mère. Sous la houlette de François Boutin, elle

avait gagné les Prix Morny (Gr1) et de la Salamandre (Gr1). La troisième mère

de Beta Leo, Coup de Folie (Halo) avait remporté le Prix La Rochette (Gr3)

avant de prendre le second accessit du Grand Critérium (Gr1). Toute la lignée maternelle

de Beta Leo a donc brillé au niveau Groupe à 2ans. Et il n’y a aucune raison

pour qu’elle n’en fasse pas de même.

 

Des rivaux expérimentés

Mais cette fois, ses

adversaires seront d’un autre niveau et ce Prix d’Avranches sera un test pour

elle. Hormis Zeniyca (Red Ransom), qui ne compte qu’une sortie, ses autres

rivaux ont tous couru au moins deux fois. Entraînée par Jean-Claude Rouget, Zeniyca

s’est

imposée pour ses premiers pas

à Toulouse devant Deep and Blue (Toccet), qui a déçu à Deauville mercredi. Elle

est la nièce de Zalaiyka (Royal Academy), lauréate de la Poule d’Essai des

Pouliches (Gr1). Gagnante du Prix des Closeaux

(F) devant la TDN Rising Star

Colonial (Cape Cross),

Lixirova (Slickly) n’a pas

véritablement répondu aux attentes à Maisons-Laffitte, concluant seulement 3e. Sur

une piste assouplie, elle

pourrait retrouver des couleurs. Titulaire de quatre sorties, Irish Cat (One

Cool Cat) a fini

3e du Prix Blushing Groom (A)

derrière la ? JDG Rising

Star ? Siyouni

(Pivotal), considéré actuellement comme le meilleur 2ans français. Placée sous

l’entraînement de Robert Collet, également mentor de la gagnante du Prix du

Bois (Gr3), Dolled Up (Whipper), elle pourrait faire jouer son expérience pour

obtenir un bon classement. Lauréate pour son deuxième parcours, Silent Shoda

(Johannesburg) affrontera un lot relevé, mais semble avoir été mise dans du

coton par son entraîneur, Yves de Nicolay, en vue de la période estivale.