Burdlaz prend exemple sur daly daly

Autres informations / 24.07.2009

Burdlaz prend exemple sur daly daly

VICHY, Jeudi

Prix Jacques de Brémond (L)

Les gros handicaps font les

héros des grandes épreuves vichyssoises. Mercredi soir, nous en avons eu la

démonstration grâce au succès de Daly Daly (Medaaly) dans le Grand Prix de

Vichy-Auvergne (Gr3). Avant de briller dans le Défi du Galop, la pensionnaire

de Robert Laplanche était passée par cette catégorie. Celui d’Eric Libaud,

Burdlaz (Indian Ridge), a suivi le même chemin, même si le Prix Jacques de

Brémond (L) qu’il a enlevé ce jeudi ne porte “que” le label Listed. Double vainqueur

d’évènements à Longchamp, il venait de subir la loi de Porgy (Dansili) dans le

Prix Philippe Tassin à Lyon-Parilly. La ligne lyonnaise s’est donc inversée

jeudi puisque Burdlaz a devancé Porgy. « Le fait qu’il se retrouve à poids égal

avec le protégé de Christiane Head-Maarek nous a aidés à faire la différence, a

déclaré Maxime Guyon, jockey du lauréat. Il va dans tous les terrains et n’a

donc pas été gêné par la piste plus souple. Il a un peu de caractère mais aussi

de la qualité. » Depuis le début de sa carrière, Burdlaz se montre très

régulier alignant les bons résultats tout en montant de catégorie, signe d’un

cheval qui progresse en vieillissant.

 

Une bonne deuxième place pour

Porgy, des excuses pour Sceptre Rouge

Après avoir dominé Burdlaz

sur la piste de Parilly, Porgy a dû plier face au pensionnaire d’Eric Libaud.

Mais Christiane HeadMaarek, son mentor avait pleinement raison lorsqu’elle nous

avouait, à Lyon, qu’elle « retrouvait en partie Porgy ». Ce jeudi, il a animé

la course la tête en l’air. A mi-ligne droite, il a semblé nettement battu,

mais il s’est relancé à la fin, offrant une belle réplique à Burdlaz. Pour sa

première sortie sous l’entraînement de Damien de Watrigant, Sceptre Rouge (Red

Ransom) a conclu cinquième seulement. On pouvait s’attendre à mieux. Mais le

partenaire d’Ioritz Mendizabal s’est déferré des deux antérieurs et a

logiquement perdu son action. Selon son entourage, il aurait pu finir beaucoup

plus près sans cet incident.

 

Le deuxième gagnant de Listed

de Babalu

Burdlaz est un fils du triple

vainqueur de Groupe Indian Ridge (Ahonoora) dont les produits vieillissent

bien. On peut prendre en exemple ses fils Linngari, Domedriver et Munir, tous

lauréats à haut niveau avec l’âge. Globalement, Indian Ridge s’est hissé au

niveau des meilleurs étalons européens grâce à la qualité de sa production, ses

origines, hors modes, ne lui ayant pas permis un lancement “fashion”. Outre les

lauréats de Gr1 précités, c’est la grande championne Ridgewood Pearl (4 Gr1 sur

le mile dont le Breeders’ Cup Mile) qui a assuré le lancement de son père.

La mère de Burdlaz, Babalu

(Doyoun), n’a jamais couru. Ce qui ne l’a pas empêchée de donner deux

vainqueurs de courses principales, Burdlaz et Boysun (Ashkalani), gagnant de

Listed à 2ans et cinquième de Gr3.

 Les autres partants dans leur ordre d’arrivée

:

Eire (Medicean), Turning for

Home (Spinning World), Leap Ahead (Desert Prince), Big Monologue (Testarossa).

Tous couru.Galopant la tête

haute, Porgy dirige les opérations escorté par Burdlaz et Big Monologue. Tous

trois évoluent devant Turning For Home, Class Attraction, Leap Ahead, Sceptre

Rouge et Silent Sunday. Eire ferme la marche. Les positions ne varient pas. À

l’entrée de la ligne droite, Porgy repart sous les attaques. Burdlaz vient à

son intérieur. Sceptre Rouge se rapproche, mais lâche rapidement prise. À la

lutte, Burdlaz domine Porgy avec autorité. Silent Sunday fait un bon bout pour

s’octroyer le second accessit devant Class Attraction, qui a fourni son effort

le long de la lice des tribunes sans faire véritablement illusion pour le

succès. Sceptre Rouge reste cinquième. Une nouvelle fois, on remarque que ce sont

les concurrents bien placés durant le parcours qui ont fait l’arrivée.