Daryakana surfe sur la vague “aga khan”

Autres informations / 10.07.2009

Daryakana surfe sur la vague “aga khan”

CLAIREFONTAINE-DEAUVILLE,

Jeudi

Prix Blangy Pont-L’Évêque

Intercom (Prix de la Pointe de la Percée, F)

Depuis le 19 juin, les

victoires de la casaque Aga Khan s’enchaînent avec les 3ans.

Sanajiyr           (Red Ransom), Almoradi (Barathea),

Vaziristan (Dansili) et Vadiya (Peintre Célèbre) ont

tous passé le poteau en tête.

Il faut désormais ajouter le nom de Daryakana (Selkirk), qui a remporté le Prix

de la Pointe de la Percée (F), jeudi à Clairefontaine sur 2.400m. Une victoire

qui a été moins aisée que prévue. A mi-ligne droite, Daryakana replonge dans le

sillage de Satwa Pearl (Rock of Gibraltar), comme pour prendre son aspiration.

Déboîtée à deux cents mètres, elle prend l’avantage et s’impose sûrement devant

Fastback (Singspiel) qui finit de belle manière, sans avoir eu les coudées

franches. Si Daryakana est une pouliche honorable, elle possède de la tenue. Il

en faut, d’ailleurs, pour gagner dès ses débuts sur la distance classique. Et,

contrairement à six de ses rivales, elle n’avait pas pris part à une course

Afasec. On peut donc s’attendre à de nets progrès pour sa sortie suivante,

d’autant qu’elle est issue d’une famille tardive et de tenue.

 

Sur les traces de Daramsar

Mercredi à Deauville, la 2ans

Zardaba (Choisir) a remporté sa première victoire dans un bon style. Elle a mis

en lumière la famille des “Z” de l’élevage Aga Khan, celle de la formidable

Zarkava (Zamindar). Le succès de Daryakana met en valeur une autre belle lignée

du prince Aga Khan, celle reconnaissable par la lettre “D” comme Daryaba (Night

Shift), la mère de Daryakana. Sous les couleurs vert et rouge, Daryaba a

réalisé le doublé Prix de Diane (Gr1) / Prix Vermeille (Gr1) en 1999, avant

d’échouer sur un terrain lourd dans le Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Elle a

donné cinq produits dont quatre gagnants parmi lesquels Daramsar (Rainbow

Quest), vainqueur du Prix de Conseil de Paris (Gr2) et lauréat du Grand Prix de

Clairefontaine (L) sur le même parcours que celui emprunté par Daryakana jeudi.

Daramsar était également un tardif, qui ne débuta qu’à 3ans, au mois de mai.

 

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée : Absolute Lady (Galileo), Satwa Pearl (Rock of Gibraltar),

Flower Belle (Bernebeau),     Polkastar         (Poliglote),      Transcendante (Trempolino), Bright Lady (Red Guest), China Silk

(Fantastic Light), Good Star (Bad As I Wanna Be), Helena (Hélissio), Home Wing

(Hawk Wing), La Luna (Ballingarry), Perle du Rheu (Goldneyev), Princesse Keyoda

(Goldneyev). – Tous couru. Good Star, Satwa Pearl, La Luna, Place de Moscou et

Perle du Rheu sont les plus promptes à l’ouverture des stalles. Pour aborder le

premier tournant, Place de Moscou s’installe en tête, flanquée de Perle du

Rheu. Fastback, Montebella et Satwa Pearl sont derrière les animatrices.

Absolute Lady, Good Star, Ati, Home Wing et Princesse Keyoda sont pointées

ensuite. Transcendante est à l’arrière-garde et évolue en épaisseur. La

favorite Daryakana et China Silk sont en position de lanterne rouge. À l’amorce

du tournant final, le peloton s’écarte de la corde. Christophe Soumillon en

profite pour regagner des rangs, en selle sur Daryakana. À l’entrée de la ligne

droite, Place de Moscou va facilement à l’instar de Satwa Pearl. Daryakana est

replacée dans le dos de cette dernière. Elle est déboîtée à mi-ligne droite et

vient prendre la mesure de ses rivales pour l’emporter nettement. Malheureuse,

Fastback a eu le passage tardivement, concluant plaisamment à la 2e place

devant Ati, courageuse. Place de Moscou s’est défendue avec constance pour

obtenir la 4e place, précédant Montebella, qui n’a pas eu toutes ses aises le

long de la grille extérieure.