Des pouliches de 3ans à suivre

Autres informations / 17.07.2009

Des pouliches de 3ans à suivre

MAISONS-LAFFITTE,

Samedi

Prix

Sicarelle (F)

Le Prix

Sicarelle (F) est incontestablement plus ouvert que son pendant pour les

poulains, le Prix Amour Drake (F). Ce samedi, sur l’hippodrome de

Maisons-Laffitte, elles seront douze à en découdre pour obtenir une première

victoire. La casaque du prince Khalid Abdullah aura deux représentantes,

Canalside (Nayef) et Riverbank (Barathea). La première, entraînée par Pascal

Bary, a été choisie par Stéphane Pasquier alors qu’elle vient de prendre le

premier accessit d’une course d’apprentis. Placée sous la responsabilité

d’André Fabre, Riverbank a débuté dans le Prix de la Chapelle-en-Serval (B),

une épreuve qui peut servir de tremplin pour le Prix de Diane (Gr1). Quatrième

sur cinq, elle sera cette fois montée par Mickaël Barzalona et bénéficiera

d’une décharge qui peut faire la différence.

Deux

“Royer Dupré” dans la course

Alain de

Royer Dupré présentera deux de ses protégées, Secret Absolu (Dansili) et

Kolkata (Rainbow Quest). Deuxième dans le Prix Aquatinte II (B) derrière Terre

du Vent (Kutub), future 2e du Prix de Malleret (Gr2) depuis, Secret Absolu

avait réalisé une première course pleine de promesses. Sa deuxième sortie a été

plus décevante, mais elle a la pointure de ce lot. En valeur pure,

Kolkataparaît

 

inférieure

à Secret Absolu. Elle aura l’avantage de connaître le parcours particulier des

2.100m de la corde à droite mansonnienne.

 

Des

premières courses encourageantes pour Vologda et Social Butterfly

Tout

aussi légère que sa mère, la championne Vallée Enchantée (Peintre Célèbre),

gagnante du Hongkong Vase (Gr1), Vologda (Red Ransom) a fini derrière Terre du

Vent et Secret Absolu dernièrement, au Val d’Or. Comme sa mère, elle comprend

progressivement son métier, aussi pourrait-elle trouver son jour, et ce, dès

demain. Auteure de deux premières sorties propres et encourageantes, Social

Butterfly (Gold Away) a conclu dans le sillage de Lasting Applause (Royal

Applause), 3e du Prix de Thiberville (L). Elle aussi monte en puissance au fil

de ses courses.

 

Le cas

de Maid of Artois

C’est

bien souvent André Fabre qui récupère les meilleures origines des effectifs de

Cheikh Mohamed Al Maktoum. Pourtant, la pensionnaire d’Henri-Alex Pantall Maid

of Artois (Singspiel) est née dans la pourpre. Sa mère, Wajina (Rainbow Quest),

a pris trois places de Groupe, et sa troisième mère n’est autre que la grande

championne Dahlia (Vaguely Noble) lauréate de onze Gr1. Maid of Artois, qui

débute, sera donc l’attraction de l’épreuve.