Les nouveaux horizons d’overdose

Autres informations / 15.07.2009

Les nouveaux horizons d’overdose

La carrière d’Overdose

(Starborough) connaît une nouvelle orientation depuis mercredi après-midi. S’il

ne s’agit pas là d’une surprise puisque le top-sprinter hongrois était arrivé

dans les boxes d’Henri-Alex Pantall il y a quelques semaines prioritairement

pour une opération commando sur un de ses pieds douloureux. Max Fournier [lire

plus loin “L’école Champagne”] est le maréchal-ferrant de l’entraîneur angevin

et ce sont ses compétences spécifiques dans la pose de fers collés qui avaient

conduit l’entourage d’Overdose à lui faire effectuer un séjour à Beaupréau.

D’ailleurs, le maréchal-ferrant avait effectué une première intervention en

Hongrie pour soigner le champion d’un abcès persistant et très douloureux.

Pour Alex Pantall, tout est

ok. « Nous avions pour mission de soigner son pied. C’est ce qui a été fait et

Max Fournier, notre maréchal-ferrant, a pu s’en occuper tous les jours. En

terme de travail, le régime était léger car la priorité était vraiment son

pied. Pour moi le cheval est à 90 / 95% opérationnel par rapport à son pied.

Nous nous sommes focalisés sur le pied, c’est maintenant à son entourage et à

l’entraîneur qui va le recevoir de faire reprendre le travail au cheval. »

Désormais, Overdose devrait rejoindre les boxes d’Amanda Perett, dont le

premier garçon, Ladislav Kubista, qui est hongrois, est un ami de l’un des

copropriétaires d’Overdose, Zoltan Mikoczy.

 

C’est maintenant une vraie

course contre la montre qui va commencer pour Overdose. Les grandes échéances

estivales sont, soit passées (King’s Stand Stakes, July Cup, Grs1), soit très

rapprochées (Haydock Sprint Cup, Gr1). Le Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1),

la course malheureuse qui a révélé Overdose au monde l’an dernier, se profile à

grands pas. Il reste moins de trois mois pour cet objectif et retrouver

Overdose à 100% de ses aptitudes à ce moment-là serait un authentique exploit –

réalisable néanmoins. Les autres échéances des meilleurs sprinters mondiaux

sont ensuite le Breeders’ Cup Sprint et Sprint Turf à la fin octobre ou, plus

loin encore, des Groupes à Dubaï, de janvier à mars prochain. Sans oublier

quelques opportunités du côté d’Hongkong et Singapour.

 

 

L’école Champagne

C’est en 2003 que Max

Fournier découvre le fer collé grâce au champion de l’écurie Pantall Touch of

Land (Lando). Ce cheval aux pieds fragiles est l’objet de tous les soins mais

devant des difficultés évidentes pour conserver ses pieds en état, son

propriétaire, Gary Tanaka, fait intervenir “West” Champagne, le

maréchal-ferrant américain spécialiste de ces techniques novatrices. Au contact

de l’Américain, Max Fournier adhère aux méthodes et effectue même un séjour

chez le professionnel. L’école “Champagne” est en route.

« Max Fournier a passé

quelques jours chez M. Champagne pour peaufiner sa méthode », nous apprend

Henri-Alex Pantall. « Il s’agit de quelque chose de très pointu et on ne

s’improvise pas “maréchal-colleur” du jour au lendemain ! » En fait, le jeune

homme a même développé des applications nouvelles avec de la fibre de carbone

qui a pour fonction de protéger la sole. Pour Overdose, il a utilisé des fers

spéciaux. « J’ai travaillé sur des fers à ailettes car Overdose présentait un

cas très spécifique », nous a expliqué le maréchal-ferrant. « Quand j’avais été

sollicité il y a plusieurs mois pour le soigner, j’avais trouvé en Hongrie un

cheval qui souffrait avec un abcès important à un pied. C’est un cheval très

gentil qui a vraiment été soulagé quand je lui ai percé son abcès. En France, il

était super sympa et, pour moi, son pied est “réparé”. Sous l’angle de son seul

pied, le cheval peut travailler maintenant normalement. » Aujourd’hui

unanimement reconnu en Europe comme spécialiste des différentes méthodes des

fers collés, Max Fournier compte à son tableau d’honneur des interventions sur

des cracks authentiques. Au nom de Marchand d’Or (Marchand de Sable), il faut

désormais ajouter celui d’Overdose.