Macassar s’attaque aux choses sérieuses

Autres informations / 28.07.2009

Macassar s’attaque aux choses sérieuses

VICHY, Mercredi

Prix des Jouvenceaux et des

Jouvencelles (L)

Invaincu en deux courses,

Macassar (Tertullian) sera le poulain à suivre dans le Prix des Jouvenceaux et

des Jouvencelles (L). Entraîné par André Fabre, il a démontré de la qualité dès

ses débuts, gagnant de deux longueurs le Prix Hunyade sur 1.100m en ligne

droite. Pour son premier parcours avec courbe, sur les 1.400m de Compiègne, il

a mis du temps avant de trouver son action pour déposer ensuite ses rivaux. Son

jockey, Mickaël Barzalona, nous avait déclaré à l’issue de cette sortie

victorieuse : « C’est un bon poulain, mais il est encore immature et doit

progresser. » Frère de Macleya (Winged Love), gagnante du Prix de Pomone (Gr2)

et deuxième du Prix Royal-Oak (Gr1), Macassar doit avoir encore une marge

importante pour être rallongé. Seule interrogation à son sujet : le poids. Lors

de ses deux premières courses, il bénéficiait de la décharge de son pilote. Ce

ne sera pas le cas ce mercredi et il portera le top-weight de 58 kilos.

 

 

 

Un seul poulain pour six

pouliches

Macassar sera l’unique

représentant du sexe masculin en piste face à six pouliches. Une nouvelle fois,

comme dans le Prix Robert Papin (Gr2), les poulains de 2ans brillent par leur

absence, ce qui tend à confirmer qu’ils n’arrivent pas à maturité aussi vite

que les pouliches.

 

 

 

Des pouliches bien nées

Bertie’s Best (King’s Best) a

été impressionnante pour ses deux sorties lyonnaises. Deux succès acquis sur

1.200m avec une marge de progression. Lauréate du Prix des Fleurs (D) dernière ment,

elle suit la filière régionale en prenant part à cette Listed. Sœur de la bonne

Just Little (Grand Slam), gagnante du Prix Vanteaux (Gr3) et troisième du Prix

de Sandringham (Gr3), Bertie’s Best est une pouliche qui a les moyens d’enlever

une course principale en province.

Entraîneur de Kelty in Love

(Keltos), lauréate de la pre mière Listed vichyssoise réservée aux 2ans,

Thierry Larrivière peut rêver au coup de deux avec Broken Kitten (Martaline),

gagnante de deux de ses trois sorties. D’autant qu’il connaît bien la famille

puisqu’il a remporté un gros handicap à Longchamp avec sa mère Broken Innate

(Broken Hearted) et qu’il a sous sa responsabilité le frère de Broken Kitten,

Broken in Light (Divine Light), vainqueur du Prix Georges Trabaud (L) et

cinquième du Prix de Fontainebleau (Gr3).

 

Ascot Glory, la seule placée

de Listed

Troisième du Prix La Flèche

(L) derrière la ? JDG Rising Star ? Siyouni (Pivotal), Ascot

Glory (Kheleyf) a déçu ensuite dans le Prix du Bois (Gr3) en concluant

septième. Rallongée et de retour dans une catégorie qui lui sied mieux, la protégée

de Stéphane Wattel trouve un bon engagement pour refaire parler d’elle.