Penjabi fait parler les lignes alsaciennes

Autres informations / 28.07.2009

Penjabi fait parler les lignes alsaciennes

MAISONS-LAFFITTE, Mardi

Prix Flamant (E)

Après s’être rodé à

Strasbourg (3e) et Wissembourg (1er), Penjabi (Kouroun) a frappé fort. Le

nouveau pensionnaire de Ralf Rohne a enlevé sa première course en région pari sienne,

pour sa première participation. Personne dans le peloton ne s’est méfié de

Penjabi, qui venait de courir dans des lots difficiles à situer. « Comme tous

les chevaux alle mands, il est dur, nous a déclaré son jeune jockey, Flavien

Prat. Ce qui m’a plu, c’est qu’il a su repartir dans la phase finale sous les

attaques. » La question de la décharge laisse souvent planer le doute. Elle

peut changer la donne. Un bon apprenti et un cheval en forme avec une décharge

conduisent souvent vers la victoire et Flavien Prat a monté une course parfaite

pour mener Penjabi à la victoire.

L’entourage de Le Bacardy

(Bahhare) était un peu surpris de s’être fait voler la vedette. « Je pensais

gagner aujourd’hui, mais nous sommes tombés sur un os. C’est néanmoins un bon

poulain qui possède de la tenue », nous a déclaré Stéphane Wattel, son

entraîneur.

 

Une famille de gagnants

Il n’y a pas de caractère

gras, mais des lauréats, dans le papier maternel de Penjabi. Sa mère, Paraguana

(Lou Piguet), a remporté son “réclamer” avant de produire sept vainqueurs. Ses

produits ont à eux tous remporté vingt cinq victoires. Punka (Hard to Beat),

deuxième mère de Penjabi, a donné huit produits pour six gagnants. Au total,

elle a enregistré dix-neuf victoires en tant que poulinière.

 

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Tout En Bleu (Anabaa Blue),

Ebady (Loup Solitaire), Kiss And Cry (Sakhee), Deseurse (Dalakhani), Star Salsa

(Kingsalsa).

Tous couru. Penjabi est vite

sur jambes à la sortie des stalles de départ. Il occupe la tête et la c o r d e

d e v a n t D e s e u r s e , Tout en Bleu, Devoir de Mémoire, Kiss and Cry, Le

Bacardy, Kolkata, Peintre Abstrait et Star Salsa. Ebady est en queue du peloton.

En face, les positions ne varient pas. À la sortie du tournant final, Tout en

Bleu heurte légèrement la lice et se retrouve déséquilibré. Penjabi conserve le

meilleur et repart de plus belle lorsqu’il est attaqué dans la ligne droite

pour gagner aisément. Le Bacardy vient souffler le premier accessit à Devoir de

Mémoire dans les derniers mètres, précédant Kolkata et Peintre Abstrait,

incapables de changer de vitesse.