Rushcutter, au nom du frère

Autres informations / 29.07.2009

Rushcutter, au nom du frère

MAISONS-LAFFITTE, Mardi

Prix Praline (F)

La sœur de la TDN Rising Star

Colonial (Cape Cross), vainqueur du Prix Roland de Chambure (L), Rushcutter

(Red Ransom) effectuait ses grands débuts dans le Prix Praline (F). Opposée à

quatre adversaires, elle n’a pas déçu son entourage, l’emportant de bout en

bout, uniquement sollicitée aux bras par son jockey, Maxime Guyon : « C’est une

pouliche facile à monter qui a répété l’après-midi ce qu’elle fait le matin.

Durant la course, elle a été très regar dante, mais je n’ai pas eu à être dur

avec elle pour l’em porter. Elle a été un peu verte, comme peuvent l’être les

débutants. Elle n’est pas vraiment comparable à Colonial car celui-ci est un

poulain de vitesse tandis que Rushcutter devrait faire 1.800m à l’avenir. »

Ludovic Gadbin, repré sentant Henri-Alex Pantall ce mardi, nous a pour sa part

déclaré : « Rushcutter est arrivée tard à l’entraînement, en début de saison.

Elle avait donc besoin de se “dégrossir”. Elle va encore progresser et possède

de la qualité. » Rushcutter est une pouliche plus grande que son frère

Colonial, qui est petit et léger tout en ayant de beaux points de force.

 

Un troisième gagnant pour

Elizabeth Bay en France Bonne pouliche en compétition, lauréate du Prix Eclipse

(Gr3) et deuxième des Coronation Stakes (Gr1), Elizabeth Bay (Mr Prospector),

mère de Rushcutter, compte mainte nant trois gagnants en France avec Katoomba

(Forest Wildcat), par ailleurs troisième de Listed, Colonial, vainqueur de

course principale.

Autre produit gagnant

d’Elizabeth Bay, mais évoluant en Angleterre, Bayeux, un propre frère de

Rushcutter, s’est classé deuxième de Gr3.

 

Rushcutter prend les devants

peu après le départ et mène à faible allure. Three French Hens évolue à son

extérieur tandis qu’Al Batal est en troisième position, le long de la corde.

Silver Lady et Chantonsouslapluie sont en position de lanterne rouge. À

l’entrée de la ligne droite, Rushcutter accélère en progression et prend deux

longueurs à Three French Hens. Un écart qu’elle va conserver jusqu’au pas sage

du but. Three French Hens n’a jamais pu refaire de terrain sur Rushcutter,

concluant néanmoins à la deuxième place devant Al Batal, Silver Lady et

Chantonsouslapluie. Les positions à l’arrivée étaient les mêmes qu’au départ.