Sanaudou face à deux pouliches ambitieuses

Autres informations / 07.07.2009

Sanaudou face à deux pouliches ambitieuses

PARTANTS

LA TESTE DE BUCH, Mardi

Prix Paul Duboscq (F)

Concurrent le plus

expérimenté du Prix Paul Duboscq (F), avec huit sorties au compteur, Sanaudou

(Sendawar) reste sur deux échecs dans des Listeds. Il redescend nettement de

catégorie ce mardi à La Teste. Entraîné sur place

par Brigitte Halley des

Fontaines, il s’était classé 3e du Prix

Daniel Guestier (B) derrière

le bon Granitik (Intikhab) à Bordeaux. Mais il aura fort à faire face aux deux

pouliches Pearlescence (Pleasantly Perfect) et Para Elisa (Halling), auxquelles

il rend un kilo et demi. Pearlescence porte le label “Rouget” et elle n’est

autre que la sœur de l’étonnante Starine (Mendocino). Après être passée par les

“réclamers”, Starine a gagné au niveau Listed en France, avant de remporter le

Breeders’ Cup Filly and Mare Turf (Gr1) à Arlington Park, une fois exportée.

Autre fait assez rare, la mère, Grisonnante (Kaldoun), et la deuxième mère,

Lady Cherie (Sir Gaylord), de Pearlescence, avaient été élevées dans les

Yvelines, une région peu connue pour l’élevage de chevaux de pur sang.

Troisième à Bordeaux dans un bon lot, puis plaisante lauréate à Salon de

Provence, Pearlescence devrait être capable d’ajouter une deuxième victoire à

son palmarès. Mais elle devra garder un œil sur Para Elisa (Halling). Elle est

entraînée par Carlos Laffon-Parias, qui déplace rarement ses protégés à La

Teste. Gagnante du Prix Star of Akkar (G) au Béquet, Para Elisa est née pour

réussir sur la piste girondine. Sa mère, Ice Ballet (Nureyev), y avait en effet

remporté le Prix Occitanie (L).