Shahwardi, une valeur en hausse l’après-midi

Autres informations / 28.07.2009

Shahwardi, une valeur en hausse l’après-midi

CHANTILLY, Lundi

Prix du Grand Monarque (F)

Alain de Royer Dupré nous met

en garde avant le Prix du Grand Monarque, Shahwardi (Lando) n’est pas très

démonstratif le matin. Comme beaucoup de bons chevaux, va-t-il se transcender

l’après-midi ? À l’issue de l’épreuve, on peut répondre par l’affirmative. Le représentant

de la casaque Aga Khan mène la course à faible allure – premiers 1.400m en

1’40’’20 – et accélère en progression, dans la ligne droite, accompagné aux

bras par Christophe Soumillon. Ce dernier peut même se permettre de cesser de

solliciter son partenaire dans les cinquante derniers mètres, étant visiblement

heureux de la manière dont Shahwardi a gagné sa course de début. Alain de Royer

Dupré est également

satisfait, nous déclarant : « Je pense qu’il dispose d’une belle marge de

progression sur cette première course victorieuse. Comme toute la famille, y

compris son frère utérin Shamdinan (Dr Fong), il en fait plus l’après-midi que

le matin. Je m’attendais à ce qu’il fasse une belle performance. » Difficile de

juger de la valeur réelle de Shahwardi, d’autant plus qu’il affrontait un lot

constitué essentiellement de futurs chevaux d’obstacle.

 

Gaelic Beauty en route pour

la butte Mortemart

Belle pouliche bien faite

portant les couleurs de Magalen Bryant, Gaelic Beauty (Garuda) a réalisé des

débuts probants, venant conclure 2e. « Je suis très satisfait de sa première

course, d’autant que le rythme de la course ne l’a pas avantagée, d’après ce

que m’a dit Olivier Peslier [son jockey, ndlr], nous a confié Marcel Rolland,

son entraîneur. Nous allons sans doute courir une autre course pour 3ans à

Clairefontaine [le Prix de la Petite Ferme, le 20 août]. Elle saute très bien

et prendra part au Prix Finot (L, 11/09) à la rentrée. » Gaelic Beauty est

d’ailleurs née pour franchir les haies parisiennes. En effet, elle est la sœur

utérine de Gaelic Ocean (Urban Ocean), vainqueur du Prix de Pépinvast (Gr3) à

Auteuil.

 

 

Wild Bride est prête

à rattraper le temps perdu

Seule concurrente à refaire du terrain depuis le centre du peloton, Wild Bride

(Daylami) a fourni une fin de course plaisante, en pleine piste, pour conclure 3e.

Bien qu’elle soit une fille de Daylami (Doyoun), elle n’a pas été gênée par le

léger assouplissement de la piste. « C’est une pouliche qui a connu beaucoup de

problèmes et qui est arrivée chez moi il y a un mois et demi, nous a déclaré

son mentor, Carlos Laffon-Parias. Elle n’avait pas énormément de travail et je

pense qu’elle doit être capable de gagner sa course. »

 

 

Les fameux “S” de l’Aga Khan

Shahwardi appartient à la

famille Aga Khan représentée par la lettre “S”. Celle-ci nous fait remonter à

Shamadara (Kahyasi), la deuxième mère de Shahwardi. Gagnante du Prix de

Malleret (Gr2), elle avait fait vibrer tous les sportsmen dans les Irish Oaks

(Gr2), en étant remontée dans la toute dernière foulée, concluant deuxième. Au

haras, elle est devenue la mère de Shamdala (Grand Lodge), lauréate du Grand

Premio di Milano (Gr1) et de trois épreuves de Groupes, mais aussi de la ? JDG

Rising Star ? Shamakiya (Intikhab), vainqueur du Prix de

Thiberville (L). D’un niveau inférieur, la mère de Shahwardi, Shamdara (Dr

Devious) a pris la 3e place du “Malleret”. Passée à l’élevage, Shamdara a donné

d’emblée Shamdinan (Dr Fong), 3e du Prix du Jockey Club (Gr1) en 2007 et

lauréat des Secretariat Stakes (Gr1) aux États-Unis, sous l’entraînement de

Doug O’Neill. Son deuxième produit, Montesinos (Highest Honor), a couru

uniquement en Espagne sans gagner. Après Shahwardi, Shamdara a produit Shapoura

(Sinndar) qui a actuellement 2ans et qui est sous la responsabilité d’Alain de

Royer Dupré.        >>