Une goldikova retrouvée rend le plus bel hommage à anabaa

Autres informations / 09.07.2009

Une goldikova retrouvée rend le plus bel hommage à anabaa

Etihad Airways Falmouth

Stakes (Gr1)

UNE GOLDIKOVA RETROUVÉE REND

LE PLUS BEL HOMMAGE À ANABAA

Le hasard du calendrier a

voulu que la ? JDG Rising Star ? Goldikova coure les Etihad

Airways Falmouth Stakes (Gr1) le lendemain de la mort de son père, Anabaa

(Danzig). Hasard divin ou pas, Goldikova l’a emporté, rendant ainsi le plus bel

hommage possible à son géniteur. Mais, audelà du symbole, également véhiculé

par Freddy Head, jockey d’Anabaa, entraîneur de Goldikova et fils d’Alec,

directeur du Haras du Quesnay où était stationné Anabaa, il faut voir aussi la

mini renaissance de la championne des frères

Wertheimer. Effacée, sa

rentrée du Prix d’Ispahan (Gr1), où le terrain ne lui avait pas convenu et où «

elle avait tout laissé tomber à l’entrée de la ligne droite », nous avait

expliqué son mentor. Goldikova a gardé le goût de la compétition et a retrouvé

la saveur de la victoire. Certes, elle ne gagne pas “d’une rue” – ce qui est

logique, vu le manque de train imprimé par Spacious (Nayef) durant 1.000m –,

mais cette remise en confiance était importante pour Goldikova, pour son

entourage et pour tous ses supporters. Cette quatrième victoire au niveau Gr1

lance véritablement la saison de Goldikova et récompense l’esprit sportif de

l’équipe des frères Wertheimer qui ont choisi de la garder à l’entraînement à

4ans, plutôt que de l’envoyer au haras, malgré les interrogations que cette

décision entraînait.

 

Goldikova sur le chemin de

Deauville

En levant toutes les

interrogations qu’avaient suscitées sa rentrée, Goldikova se remet à faire

rêver tout son monde. Ses exploit du Prix Rothschild (Gr1), du Moulin de

Longchamp (Gr1), du Breeders’ Cup Mile (Gr1) reviennent à la surface et

devraient désormais faire partie de son carnet de route.

Revenant avec nous sur cette

victoire, Pierre-Yves Bureau, manager des effectifs Wertheimer & Frère nous

disait :

« C’est super ! Aujourd’hui

[lire mercredi, ndlr], elle a montré son vrai visage. On pensait qu’il y aurait

eu plus de train au début et Olivier [Peslier] a pris la bonne décision en la

plaçant près de la leader. Il connaît bien Goldikova, qui d’ailleurs a toujours

été mise dans les chevaux de tête. Elle a été munie d’un bonnet pour entrer

dans sa stalle, mais elle a toujours été comme cela, faisant des petites

histoires avant de rentrer dans sa stalle. C’est sa façon d’être et ce n’était

pas étonnant aujourd’hui. Je suis très content pour les frères Wertheimer, qui

ont eu la sportivité de la laisser à l’entraînement à 4ans. Il est important

que cette sportivité soit récompensée. Goldikova regagne un Gr1 et on

 espère qu’il y en aura d’autres. Désormais, elle

sera probablement revue à Deauville, avec le Prix Rothschild (2 août) et le Prix

Jacques le Marois (16 août) qui sont des possibilités ».

Freddy Head expliquait pour

sa part que : « Le terrain à Longchamp était très mauvais et Goldikova ne s’en

était pas sortie. Sa préparation pour cette course s’était très bien passée et

j’étais très confiant. Egalement, j’ai eu un virus en début de saison dans mon

écurie, mais désormais, c’est derrière nous et les chevaux vont bien. Deauville

est désormais sur son programme avec, pourquoi pas, ensuite, les Sun Chariot

Stakes (Gr1 – 3 octobre) pour préparer Santa Anita. »

 

 

 

Une arrivée d’une grande

limpidité

Quatre concurrentes sortaient

du lot au papier et ces quatre-là ont pris les quatre premières places. De

cette élite des Falmouth Stakes, Goldikova était la plus titrée, et de loin,

mais comme nous le rappelait Pierre-Yves Bureau,

« nous affrontions des bonnes

pouliches. »

Après avoir un instant paru

pouvoir menacer la championne française pour la victoire, Heaven Sent (Pivotal)

s’est heurtée à elle et n’a rien pu faire face au nouveau démarrage de

Goldikova quand Olivier Peslier, très attentif à ne pas être pris de vitesse, a

changé son bâton de main. Heaven Sent prend néanmoins sa revanche sur l’animatrice,

Spacious, qui l’avait devancée dans les Windsor Forest Stakes (Gr2) à Royal Ascot.

Chris Richardson, manager de Cheveley Park Stud, disait à la presse britannique

:

« Une nouvelle fois, elles se

tiennent de très près. Toutes deux ont très bien couru et il n’y a aucune honte

à être battu par Goldikova. Spacious pourrait aller courir les

Nassau Stakes (Gr1 1er août)

et ce devrait être la même chose pour Heaven Sent, pour qui nous pensons

également aux Matron Stakes (Gr1 – 5 septembre). »

Quant à Rainbow View

(Dyaformer), elle termine 4e, tout près, mais ses p e r fo r m a n c e s 2009 restent

tout de même un ton en dessous de ce que l’on attendait d’elle.

Néanmoins, rappelons qu’elle

affrontait pour la première fois ses aînées. Après la course, son entraîneur,

John Gosden, disait à la presse britannique : « Elle court bien, car ce sont seulement

ses aînées qui la devancent. Je pense qu’elle préfèrerait courir sur 1.600m en

terrain souple ou sur 2.000m. Pour l’avenir, la concernant, je pense aux Nassau

Stakes ou au Prix Rothschild. »

 

Une ancienne famille

Wertheimer qui regarde vers l’avenir

Le pedigree de Goldikova a

déjà eu l’occasion d’être développé plusieurs fois par JDG. Ne regardons donc

pas en arrière mais vers l’avenir, comme le fait Goldikova. Elle est le

neuvième produit de sa mère et le premier par Anabaa. En 2006, Born Again (Cape

Cross) est née, elle est à l’entraînement chez André Fabre et compte deux

sorties, sans succès. En 2007, Born Gold a donné naissance à un mâle, Ocean

Seven, par Green Tune, placé à l’entraînement chez Freddy Head et en 2008 à une

femelle, Galikova (Galileo). En 2009, Born Gold s’est retrouvée vide d’Anabaa,

mais elle a été resaillie par lui cette année.

Autres partantes : Rainbow

View, Penny’s Gift, San Sicharia, Eva’s Request, Cosmopolitan.

Spacious et Goldikova sont

les plus rapides à l’ouverture des stalles de départ à l’instar de

Cosmopolitan. Eva’s Request est reprise au départ et fait partie de

l’arrière-garde. Après deux cents mètres de course, Spacious mène le peloton à

l’extérieur devant Goldikova, Heaven Sent, Penny’s Gift, Rainbow View, San Sicharia

et Eva’s Request. Cosmopolitan est isolée le long de la corde. À quatre cents

mètres du poteau, les concurrentes de tête accélèrent et s’étalent sur la

largeur de la piste. Goldikova prend le meilleur mais Spacious s’accroche et la

marque de près. Une belle lutte s’engage. À deux cents mètres du but, Heaven

Sent plonge à la corde et menace Goldikova. La championne de l’Écurie Wertheimer

& Frère conserve néanmoins le meilleur sans qu’Olivier Peslier ne soit dur

avec elle. Elle renoue ainsi avec la victoire et rend un grand hommage à son

père, Anabaa, disparu avant-hier. Heaven Sent obtient le premier accessit

devant sa compagne de couleurs, Spacious.