Une lignée maternelle bien française

Autres informations / 08.07.2009

Une lignée maternelle bien française

Il n’y a pas de mystère dans

le succès d’Anabaa. Outre le fait d’être le fils de Danzig, sire parmi les

sires, c’est au niveau de la lignée maternelle qu’on trouve les fondamentaux de

sa réussite. Balbonella (Gay Mécène) était une très bonne jument de course, qui

a montré une vraie précocité pour remporter le Prix Robert Papin (Gr1 à

l’époque). De sa production, il n’y a rien à jeter, avec Key of Luck (Chief’s

Crown), un lauréat de Groupe à 2ans (Prix d’Arenberg), devenu le père

d’Alamshar, tombeur de Dalakhani dans l’Irish Derby (Gr1) et également au

palmarès des King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1). Après Key of Luck

et Anabaa, on trouve Always Loyal (Zilzal), titulaire de la Poule d’Essai des

pouliches (Gr1). Trois produits pour deux consacrés au niveau Gr1 et un au

niveau Gr3 ! Du bel ouvrage. Le produit suivant, Country Belle (Seattle Slew),

a remporté le Prix Amandine (L) et pris la 3e place du Prix de la Grotte (Gr3).

Elle-même est

la mère de Country Reel

(Danzig), un sprinter de talent (Gimcrack Stakes, Gr ; 4e des Golden Jubilee

Stakes, Gr1), aujourd’hui étalon en France.

En amont de Balbonella, on

trouve en Bamières, une fille de de Riverman (Never Bend), une poulinière aussi

à l’origine de Bamwhite (Carwhite), un gagnant du Grand Prix de Nantes (L). La

quatrième mère porte le nom d’une belle ville italienne, Bergame (Hautain).

Gagnante du Prix de Pomone (Gr3 à l’époque), elle a développé toute sa descendance

au travers de sa seule fille, Bergamasque (Kashmir II). Toute cette famille

provient de l’élevage familial “Rohaut-Léger”.